Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Jolie couleur" [Premiers pas d'Helena dans le monde des sorciers, Post solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: "Jolie couleur" [Premiers pas d'Helena dans le monde des sorciers, Post solo]   Mar 25 Oct - 12:19

-Je-n'irai-pas.

La voix de la petite fille, assise en tailleur dans son lit semblait catégorique, tandis qu'une belle femme aux longs cheveux noirs ouvrait les rideaux, laissant la lumière du soleil illuminait toute la pièce. Elle semblait s'amuser de la situation puisqu'un charmant sourire se dessina sur ses lèvres pendant que la petite fille continuait à rouspéter.

-Mais mamaaaan ! Je ne peux pas laisser Marina ici toute seule !

Sa voix était monté maladroitement dans les aigus en finissant sa phrase ce qui eut pour but d'amuser encore plus sa mère.La dame pris place à coté de sa fille sur son lit et passa sa main dans ses cheveux violets. Elle allait terriblement lui manquer.
-On en a déjà discuté krassivaya, Marina ne peut pas venir avec toi dans cette école mais cela ne veut pas dire que vous ne vous reverrez plus ! Tu reviendras pendant les vacances et quand tu auras finit ta scolarité la bas, tu pourras passer tout le temps que tu veux avec elle ! Voyant que cela ne semblait pas assez efficace, elle prit les deux mains de la petite fille et laissa huit doigts y dépasser. Regardes, dans huit ans tu auras finit, ce n'est pas si long que ça ! Maintenant prépares toi, on doit y aller! Helena fit la moue mais une chose était claire, elle mourrait d'envie d'y aller. Le magnifique sourire de sa mère la réconforta et en deux temps trois mouvements, elle était sortie de son lit et courrait dans toute la pièce pour se préparer tout en chantant, ou plutôt hurlant, au rythme de la musique qu'elle venait d'allumer. Katerina quant à elle, sortit de la chambre de sa fille, rassurée, mais non sans un léger pincement au cœur. Elle avait l'impression d'être revenue quelques années en arrière lorsque son jeune frère s’apprêtait à faire lui aussi sa rentrée dans la même école que sa fille, aujourd'hui.

-Je suis prêêêête !

Helena avait dévalé les escaliers qui menaient au rez de chaussée, tout en sautant les cinq dernières marches. Son père, sa mère, son oncle et sa tante étaient tous les quatre réunis dans la cuisine. La jeune fille était devenue une vraie pile, elle ne tenait plus en place. Elle pénétra la pièce en tourbillonnant dans tous les sens, attrapant quelques trucs à manger et ne s'arrêtait plus de parler, à un débit beaucoup trop rapide pour qu'on la comprenne.Sa mère regardait par la fenêtre tout en discutant avec son petit frère, l'inquiétude se lisait dans son regard comme on pouvait lire dans un livre ouvert, pendant que son père, lui, faisait une partie rapide de Poker avec sa petite sœur, la tante d'Helena. Celle ci semblait mener de loin la partie. Voyant qu'ils n'étaient pas enclin à la conversation, la jeune fille s'éloigna vers la porte d'entrée dans le but de faire ses au revoir à sa meilleure amie. Sa mère ne manqua pas son geste et avant, qu'elle ne soit dehors, mit une casquette sur la tête de sa fille, le changement de couleur de ses cheveux était encore trop fréquent et cela éviterait d'attirer les regards sur elle.


Arrivée sous le porche, elle tourna sa tête vers sa gauche et là, devant la porte de la maison voisine on pouvait voir une petite blonde qui lisait un livre tout en se balançant sur un banc. Helena trottina vers elle et l'autre fillette fit de même en apercevant sa meilleure amie. Les deux filles étaient comme le jour et la nuit. L'une aux longs cheveux blonds portaient une jolie robe blanche en dentelle avec des petites chaussures ouvertes sur le devant et un serre-tête dégageait son visage aussi joli que celui d'un ange. Helena, elle, portait un pantacourt en jean, des baskets et un gilet bleu au dessus d'un tee-shirt; ses longs cheveux violets rassemblés en queue de cheval sous sa casquette.


-Tu vas me manquer Lena tu sais. Dit la petite blonde d'une voix douce.
-Tu vas aussi me manquer Nana.. Mais tu sais je reviendrai pour toutes les vacances et dans huit ans. La jeune fille fit le même geste de sa main que sa mère un peu plus tôt-J'aurai fini mon apprentissage, je serai une vraie sorcière et je pourrai revenir ici définitivement !
La blonde fit un sourire assez triste et prit sa meilleure amie dans ses bras. -Tu seras la meilleure sorcière qu'ils n'aient jamais connu, tu me le promets ! Et tu penseras à moi hein ? Tu m'oublieras pas !
Helena serra la blonde dans ses bras puis leva son auriculaire que sa meilleure amie attrapa avec le sien. -Je vous le promets princesse Clark ! Je penserai à vous tous les jours et je serai la meilleure sorcière qu'ils n'aient jamais connus. Elle accompagna son geste d'une révérence puis les deux filles éclatèrent de rire. Il était temps pour elle de s'en aller, ses parents avaient déjà mis les valises dans leur voiture et ils n'attendaient plus qu'elle.
-A bientôt Nana.. Helena s'éloigna d'un pas trainant vers ses, fit un dernier geste d'au revoir derrière elle et grimpa dans la voiture.

La voiture démarra dans un bruissement de moteur, Helena regarda derrière elle sa maison, les maisons voisines, sa meilleure amie .. Plus rien ne serait jamais pareil pour elle. Le paysage changeait à mesure qu'ils se dirigeaient vers Londres. Son oncle à coté d'elle, lui répétait comment cela allait se passer mais la jeune fille n'écoutait que d'une oreille peu attentive puis ses yeux se fermèrent doucement avant qu'elle ne sombre dans le sommeil.

Le trajet fut assez long et ils arrivèrent tard dans la nuit dans une auberge comme elle n'en avait jamais vue auparavant. Elle se souvenait vaguement du nom, chaudron cracheur.. patron baveur...Quelque chose comme cela. Elle ouvrit doucement la porte de sa chambre, sortit sa tête avant de regarder à gauche et à droite. Ne voyant personne, elle décida de sortir et de s'élancer dans le long couloir. Sa casquette toujours sur la tête, elle regardait autour d'elle avec de grands yeux essayant d'enregistrer le plus d'informations possibles. Des bruits de pas et de conversation parvinrent à ses oreilles ce qui la fit sursauter, au même moment elle percuta un meuble où se trouvait un vase qui aurait finit en morceau si un jeune garçon n'avait pas eut le réflexe de l'attraper.

-Tu devrais faire attention, ma mère y tient à ses vases ! Dit le premier garçon.
-Oh oui ! Tu te souviens quand Hugo avait cassé celui d'en bas ! J'ai cru qu'elle ne s'en remettrait jamais ! Enchaina le second garçon avant qu’ils n'explosent tout deux de rire.
Helena s'excusa rapidement avant de continuer son chemin mais ils continuèrent à lui parler.

-Au fait moi c'est Neil Londubat, et lui, Albus Potter. Dit la voix du premier garçon.
-Helena Brighton, enchantée ! Désolée mais je dois y aller. Répondit-elle avant de s'éloigner pour de bon, leur voix disparaissant doucement jusqu'à ce qu'elle descende les escaliers. Ses parents et son oncle étaient déjà en bas, aujourd'hui elle irait acheter ses affaires scolaires.

Le chemin de traverse était bondée, Helena marchait à coté de son oncle Dimitri, ses parents étaient restés à l'auberge. Elle devait lever grossièrement la tête pour pouvoir voir autour d'elle, à travers sa casquette. La petite fille ne cessait de murmurer des "Wahh" ; "Mais c'est dément" ; "J'en reviens pas" De temps en temps, elle sautait sur place en tirant la manche de son oncle avant d'hurler "Mais regardes moi ca !" Son oncle ne put s'empêcher de rire devant tant d'enthousiasmes. Helena lui tenait toujours la main et cette fois chuchota :

-Eh Dim' ! Dimitri ! Dimitriiiiii ! Dit elle en sautillant.[i]
-Quoi encore Lena ? [i]Dit-il amusé.

-Pourquoi les sorciers tout moches nous regardent bizarrement?
Le sourire de son oncle s'effaça, il redoutait cet instant. En regardant le visage de sa nièce, dégageant tant d'innocence et d'insouciance, il hésita un long moment mais dut se résigner à lui répondre. Il entraina la petite fille en dehors de la marée humaine avant de poser un genou a terre pour se mettre à sa hauteur et de lui dire :
-Tu sais Helena, il y a des sorciers ici qui attachent énormément, voire trop, d'importance au statut de sang. Comme je te l'ai déjà dit, tu es ce qu'on appelle une née moldue. Comme moi. Et certain pensent que les nés moldus sont des sorciers inférieurs aux sangs purs, ceux qui sont nés de famille de sorciers depuis des générations et générations.. Ils pensent qu'on ne devrait pas avoir de pouvoirs, qu'on ne les mérite pas..
Le visage d'Helena se décomposa en repensant à la promesse qu'elle avait fait a sa meilleure amie.
-Ça veut dire que.. que.. je serai jamais la meilleure des sorcières? Demanda-t-elle tristement.
-Non non bien sur que non ! Ils y croient certes, mais cela est loin d’être vrai Milovidnaia ! Regardes toi .. dit il en retirant la casquette qu'elle avait sur la tête. Tu es une sorcière spéciale Lena, tu sais à quel point c'est rare les métamorphomages? Tu n'as pas besoin de te cacher ici, tu es dans ton monde. Voyant que son sourire réapparaissant doucement, dimitri ajouta:
-Et puis entre nous, ils doivent surement être un peu jaloux vu qu'ils sont horriblement moches! Helena rigola enfin, son oncle savait décidément comment s'y prendre pour lui remonter le morale.
Un peu plus tard, ils partirent acheter les livres et les fournitures qu'elle avait besoin. Helena s'acheta également un tout petit chaton qui ressemblait à une boule de feu du nom de Mushu. L'animal tenait aisément dans sa capuche pendant qu'ils se dirigeaient vers la boutique d'Ollivander pour acheter sa baguette.
la boutique était beaucoup plus sombre que les précédentes et très très en désordre, un désordre organisé puisque le vendeur savait visiblement où se trouvait chaque objet. Helena regardait un peu partout autour d'elle, passait son doigt de temps en temps sur les meubles qui remplissaient la pièce et constata qu'ils étaient très poussiéreux. Le vieux vendeur s'approcha des deux nouveaux arrivants:

-Dimitri Tchaikovski ! Cyprès, plume de phénix, 31.25 cm, légèrement souple n'est ce pas ?
Dimitri esquissa un léger sourire avant d’acquiescer tandis qu'Helena regardait le vieil homme avec des yeux ronds.
-Sérieux ? Vous vous souvenez de chaque baguette que vous vendez ? Demanda-t-elle.
-Bien sur jeune fille ! C'est mon métier après tout ! Je vous garantis que dans 20 ans je me souviendrez encore de la votre !
Helena ouvrit légèrement la bouche tandis qu'un "Waah" s'y échappa. Ollivander lui tendit une dizaine de baguette qu'elle essaya sans succès.
-Ils se sont peut être trompés Dim', je suis peut être pas une sorcière! chuchota-t-elle à son oncle qui ne répondit pas.
-Je vous avouerais que c'est la première fois qu'une personne met autant de temps à trouver sa baguette .. Il fouilla encore un peu partout avant de sortir une enième boîte qu'il ouvirt et tendit à Helena. [color=violet]Bois d'ébène, il convient particulièrement à toutes les formes de magie de combat ainsi qu’à la métamorphose.[/violet] Il fit une pause puis détailla les longs cheveux violets d'Helena à ce moment précis. Ce bois d’un noir de jais a une réputation et une apparence impressionnantes. L’ébène trouve son plus grand bonheur entre les mains de ceux qui ont le courage d’être eux-mêmes. Souvent non-conformistes, hautement individualistes et très à l’aise dans leur statut de marginaux. D’après ma propre expérience, le parfait propriétaire d’une baguette d’ébène est quelqu’un qui restera toujours fidèle à ses convictions, quelle que soit la pression exercée sur lui, et ne se laissera pas détourner facilement de ses objectifs. Il finit sa phrase en chuchotant, l'air soudainement ailleurs avant de reprendre d'une vive voix : Ventricule de dragon ! Je suis sure que celle là sera parfaite pour une jeune fille comme vous !
Helena prit la baguette à contre cœur, elle ne voulait pas d'une autre déception. Quand elle prit la baguette entre ses mains, elle sentit que cette fois c'était la bonne. La pièce s'illumina et un courant d'air traversa tout le magasin. Helena Brighton était officiellement une sorcière. La jeune fille poussa un cri de joie et se mit à sautiller dans tous les sens pendant que son oncle payait la somme dû à Mr Ollivander.

Les quelques jours qu'il restait avant la rentrée furent plutôt calme, elle passait le clair de son temps dans le Londres moldu, elle n'était pas encore à son aise dans le monde des sorciers. Les seuls moments qu'elle y passait c'était le soir quand elle retournait à l'auberge, elle se souvenait maintenant du nom : Le chaudron Baveur.

Le premier septembre arriva à la vitesse de l'éclair, ils étaient arrivés à la gare de King's Cross un peu avant onze heures, traversèrent le mur de la voie 9 3/4 et là, d'un rouge flamboyant se trouvait à l’arrêt le Poudlard Express. Tout le monde s'agitait sur le quai et Helena ne tenait plus en place. Elle ne s'était toujours pas décidé à retirer sa casquette malgré les nombreuses recommandations de sa mère. A vrai dire, elle n'écoutait plus ce qu'on lui disait trop distraite par ce qu'il se passait autour d'elle. Elle dit au revoir rapidement à sa mère et son oncle avant de se tourner vers son père.


-Tiens Lana mia, comme cela, tu pourras dessiner tout ce que tu verras la bas. Lui dit il en lui tendant un carnet.
Helena le remercia, lui fit un gros câlin puis se dirigea en sautillant vers le train. Elle allait enfin à Poudlard.

Le voyage fut excessivement long pour la petite fille qui avait déjà du mal à tenir en place plus de deux minutes. Le compartiment dans lequel elle se trouvait était vide, pour son plus grand plaisir. Durant le voyage, elle avait passé son temps à dessiner les paysages qui défilaient par la fenêtre, comme son père le lui avait demandé.

Helena se trouvait maintenant dans la grande salle du château, après avoir traversé le lac noir sur des barques. Sa robe de sorcière ne la mettait pas trop à l'aise, elle qui avait l'habitude de se balader en jean-Basket. Il y avait tellement de choses hors du commun à admirer dans cette pièce qu'elle ne savait absolument pas où poser les yeux. En passant devant une des quatre grandes tables, elle fut surprise de voir autant de roux rassemblés au même endroit. Elle reconnut notamment les deux garçons qu'elle avait vu à l'auberge mais ils n'étaient pas assit au même endroit. Helena observait absolument tout ce qui l'entourait ce qui l’empêchait d'entendre le discours de bienvenue, cela ne l'importait peu.


-Black Walburga. Prononça une voix.
Une brune passa à coté d'Helena non sans prendre le soin de la bousculer.

-Tu pourrais faire attention ! Brailla la brune du nom de Black.
-C'est toi qui m'as bousculé espèce d'idiote ! Répliqua Helena.
Walburga allait redire quelque chose mais la voix appela encore une fois son prénom, elle n'eut le temps que de dire d'un air furieux :

-On se reverra.
-Ouais c'est sur qu'avec un nom aussi moche on ne peut être qu'effrayé. Marmonna Helena.
Une jeune fille à côté d'Helena pouffa de rire.

-Piper Shaklebolt ! Se présenta-t-elle. Tu l'as bien remise à sa place !

-Brighton Helena. Prononça la même voix de tout à l'heure.

Helena sourit à Piper et lui fit comprendre que c'était son tour, elle se dirigea d'une démarche assurée vers l'unique tabouret devant elle, prit place et sentit quelque chose frolait à peine sa tête avant de formuler d'une voix empli d'assurance :


-Owww ! Il n'y a aucun doute la dessus. GRYFFONDOR !

C'est d'un sourire sourire radieux qu'Helena se leva et se dirigea vers sa table sous les applaudissement, elle était à Gryffondor, tout comme son oncle et cette idée la rendait folle de joie.

-Jolie couleur ! Constata un élève à coté d'elle. Il était assez grand, avait de grands yeux bleus et des cheveux blonds.. Du moins blond durant quelques secondes. Les cheveux du garçon virèrent au violet, du même violet que les cheveux d'Helena qui ouvrit de grands yeux. Je m'appelle Ted Tonks, tu peux m'appeler Teddy. Enchaina-t-il avec un clin d'oeil.

-Helena Brighton ! Répondit la gryffondor, toujours aussi souriante.

____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

"Jolie couleur" [Premiers pas d'Helena dans le monde des sorciers, Post solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [test] Quel aurait-été votre métier dans le monde des sorciers ?
» La place d'Haïti dans le monde
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Region of Hogsmeade :: Other Locations :: Reversing Time-