Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Répartition de Walburga Black [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Répartition de Walburga Black [solo]   Mar 25 Oct - 13:57




En cette matinée, le manoir des Black était effroyablement calme encore plus qu'à l'habitude. Walburga finissait de préparer ses valises pour rejoindre Poudlard. Elle n'aurait plus ses parents constamment sur son dos et toute la pression qui reposait sur elle allait enfin disparaitre une fois qu'elle aurait franchit le seuil de l'école de sorcellerie tant réputé.
Au rez-de chaussé, les parents de la brune tenait une discussion très animée au sujet de leur fille unique.


- Elle n'est pas digne de rejoindre les rangs de Serpentard, dit Jude d'une voix froide. C'était un homme dur et vil. Son rang de fidèle partisan de la magie noire lui ayant forgé ce caractère.
- Ma fille est plus que digne d'être envoyée dans cette maison, hurla Clarissa Black qui était tout aussi froide que son mari ce qui était d'autant plus effrayant venant d'une mère. Pour ce qui en est de son apparence, c'était une très belle femme, comme toute sa famille. Elle ressemblait beaucoup à ses sœurs. Ses paupières étaient lourdes, ce qui lui donnait un air dur. De grande taille, elle avait une posture impériale inspirée par ses croyances en ce qui avait trait au Sang-pur. - Tout les Black ont été à Serpentard alors pourquoi elle n'irait pas. Demanda t-'elle passablement énervée.
- Tout simplement parce que c'est TA fille et que j'ai des doutes sur la pureté de ton sang, répondit avec un faux sourire le paternel de la petite.
- Mon sang est on ne peux plus pure et dans ma famille, personne ne s'est marié avec des affreux sangs de bourbe, sombre idiot.

La relation qu'entretenait les parents de Walburga pouvait sembler étrange mais ils ne s'étaient jamais aimés ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Leurs épousailles ne tenait qu'à un arrangement. Aucunement il n'était question d'amour. D'ailleurs, c'était quelque chose d'inconnu pour la jolie petite fille qui descendit les marches de marbres, trainant ses deux bagages derrière elle.
Une fois devant ses parents, elle baissa les yeux. Ils l’impressionnaient énormément et depuis sa tendre enfance, lorsqu'elle se regardait dans le grand miroir du hall, elle se promettait qu'un jour, elle serait comme eux. D'une voix timide elle commença à bredouiller quelque chose.


-Bonjour père. Je...j'ai terminé..de..Je suis prête. La fillette releva la tête et lança un regard à son père. Un regard où on percevait de la peur. Ce dernier frappa du poing la grande table du salon, ce qui eut le don de faire faire un bond en arrière à l'enfant, et lui adressa un de ses regard les plus noirs.
- Walburga Liya Black, regarde moi, répondit-il d'une voix sèche et menaçante. Les Black ne baissent jamais les yeux suis-je clair. Questionna-t'-il de façon rhétorique. Si je ne le suis pas assez, je vais te le faire comprendre. La petite Black contenta d’acquiescer et dévia le regard vers sa mère qui n'aurait même pas lever le petit doigt si son époux aurait fait quelque chose à la fillette. Quand Jude voulait se faire obéir, il n'hésitait pas à lancer plusieurs fois de suite le sortilège Doloris à sa propre fille, et cela sans aucuns remords.

Ils se dirigèrent ensuite vers l'immense et splendide cheminée, prirent de la poudre de cheminette puis chacun leur tour, s'y placèrent et dirent distinctement;
-Chemin de traverse! en lâchant la poudre verte. Quand ils furent passés tout trois, ils se retrouvèrent à l'endroit souhaité. La rue était grondante et les gens se pressaient dans les boutiques. Clarissa et sa fille se dirigèrent vers la boutique la plus proche, achetèrent le nécessaire pour Poudlard, puis continuèrent pendant que Jude, s'occupait à ses affaires certainement bien sombres, dans l'allée des Embrumes. La dame et la fillette se rendirent chez Ollivander.

Contrairement aux autres boutiques, celle-ci était très étroite et le désordre régnait. Un nombres impressionnant de boites s’empilaient sur les étagères poussiéreuse. Sur le comptoir se trouvait une petite sonnette alors Claris' appuya délicatement dessus. Quelques secondes plus tard, un veille homme sortit.
- Clarissa Hasting, bois de sycomore, écaille de dragon, trente-et-un centimètre, convenable à tout type de magie et extrêmement souple, dit le vendeur en s'adressant à la jolie femme.
- Oui, se contenta t'-elle de répondre sans rendre un sourire. Puis le vieux monsieur s'adressa vers la jeune sorcière.
- Jeune fille, il me suffit de vous observer pour savoir quelle baguette vous conviendrez. Il prit alors une petite boite, l'ouvrit soigneusement puis tandis la baguette qu'elle renfermait. - Bois d'if, vingt-six centimètres, ventricule de dragon.
La jeune Black n'hésita pas un seul instant puis la prit. C'est alors qu'un courant d'air glacial parcourut la pièce, alors qu'au contraire, une chaleur parcourut les petits doigts de la sorcière. Elle adressa un merci au vendeur et sa mère la dévisagea du regard. La femme paya la somme dû puis elles quittèrent la petite boutique. Jude les rejoignit puis se rendirent au Chaudron Baveur afin d'y passer les quelques jours restant avant le 1er Septembre.

La date de la rentrée arriva tout de même assez rapidement alors la famille quitta l'auberge et se rendirent à Londres, à la gare de King's cross. Elle grouillait de moldus, ce qui renfrogna l'air du père de Walburga encore plus qu'à l'habitude. Ils traversèrent le mur entre la voie 9 et 10 puis aperçurent le Poudlard Express qui se dressait sur les rails de la voie 9 3/4. Il n'y eu pas d'embrassade, juste un simple "au revoir" et la jeune fille au cheveux ébène monta à bord de l'embarcation. Pendant qu'elle recherchait un compartiment libre, un groupe de jeunes garçons un peu plus vieux qu'elle la bousculèrent.

- La prochaine fois, écrasé moi complétement bande d'idiots, railla t'-elle. L'un d'eux se retourna. Un brun au regard océan, grand pour son âge. - La ferme petit sotte, répondit-il avec un sourire effrayant. Puis ils disparurent dans le compartiment. La jeune fille mit plusieurs minutes à trouver un compartiment mais dû se résoudre à le partager avec un jeune garçon des plus hideux.
- Le pauvre, il n'a pas été gâté par la nature, se moqua-t'-elle intérieurement.


Les paysages défilèrent sous le regard émerveillé de la petite et cela pendant de longues heures, jusqu'à ce que la nuit tombe. Le voyage avait été très long mais la patience de la sorcière récompensée quand le train s'arrêta. Elle suivit le groupe de première année mené par un demi-géant nommé Hagrid. Il ne devait pas être d'une grande intelligence, cela se voyait à son apparence pas des plus raffinée.


Les barques voguaient sur le Lac noir, laissant apparaître de plus en plus nettement le majestueux château puis, quand elles touchèrent l'autre rive, Hagrid poussa l'immense porte d'entrée qui donnait une magnifique vue sur le Hall de Poudlard. Ensuite une autre porte se dressa devant eux. Celle-ci menait à la grande Salle. Devant se trouvait une dame coiffé d'un chapeau de sorcière. Elle n'était d'autre que la directrice.
Quand ils pénétrèrent dans la pièce, la jeune fille ne savait où poser le regard tellement il y avait de chose à regarder. Ensuite, Minerva McGonagall monta sur l'estrade où se trouvait un unique tabouret ainsi qu'un couvre-chef. Elle expliqua le déroulement de la cérémonie puis, après avoir nommé deux ou trois élèves, se fut au tour de Walburga. Elle se fraya un chemin, bouscula une fille qui eut le culot de lui répondre. Pour qui se prenait-elle?!


Une fois assise sur le petit tabouret, on lui posa le Choixpeau sur la tête. Il lui avait à peine effleuré la tête qu'il fit; - SERPENTARD. De toute évidence. Alors elle arbora un sourire radieux puis gagna la table de Serpents où elle reconnut le beau brun ténébreux qu'elle avait croisé dans le Poudlard Express. Elle le surprit à lui sourire mais y répondit quand même.
Elle prouverait à ses parents qu'elle méritait de porter le nom de la noble et ancienne famille des Black.
Revenir en haut Aller en bas
 

Répartition de Walburga Black [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un p'tit solo ? Non, mieux que ça... [Akira]
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» Nouveau test de répartition
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Region of Hogsmeade :: Other Locations :: Reversing Time-