Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Ven 24 Fév - 13:54

...But I'm alone with you.


    Quelle fut la joie d'Helena lorsqu'en revenant à l'endroit où elle avait laissé Piper et Albus, elle y vit Rose qui les avait retrouvé et une tente était installée sur ce qui était maintenant le campement des Gryffondors. A l’intérieur, l'espace ne manquait pas et il fallait avouer que cela était une idée ingénieuse.
    A peine les deux gryffondor furent elles arrivées que les autres élèves aidèrent Helena à transporter Emily jusqu'à un des lits qui se trouvaient sous la tente, elle semblait encore un peu sonnée. La brune déposa également le sac qu'elle avait pêché dans le lac et qui lui avait valut d'attraper un coup de froid. Il était plein à craquer d'objets et de nourritures qui allaient bien les aider pour la suite du tournoi. La jeune sorcière attrapa une des barres chocolatées qui s'y trouvait et commença à la manger tout en discutant avec ses camarades, se demandant ce qui allait se passer maintenant, ou si les autres maisons avaient aussi retrouvé leurs équipiers, et sinon, lesquelles seraient éliminées.
    La conversation allait donc de bon train jusqu'à ce que Rose fit remarquer à Helena qu'elle ne semblait pas très en forme et en s'approchant d'un miroir elle vit enfin l'étendu des dégâts que sa chute lui avait causée. Le coin de sa lèvre inférieure avait gonflé et pris une couleur entre le rouge et le marron parmi les ecchymoses qui se dessinaient sur ses épaules et ses bras et une éraflure plutôt impressionnante sur le front. La gryffondor prit alors une gourde parmi celles se trouvant sur la table, remit sa veste et sortit de la tente tout en prévenant ses amis :


    -J'ai vu un lac pas loin tout à l'heure, je reviens !

    La gryffondor s'éloigna du campement avec pour seule lumière celle qui s'échappait du bout de baguette et essaya de retrouver le lac de tout à l'heure tout en prenant soin de marquer son chemin comme elle l'avait fait plutôt. Étonnamment, Helena put constatée qu'elle avait un sens de l'orientation plutôt aiguisée puisqu'elle retrouva le point d'eau en moins d'une dizaine de minutes. Elle s'agenouilla au bord de l'eau, remplit rapidement sa gourde, but une longue gorgée et commença à mouiller doucement son visage à l'aide d'un mouchoir, le picotement lui arrachant une grimace et quelques jurons à l'encontre du troll qu'elle avait dut affronter en début de soirée. Elle commença après à faire de même au niveau de ses bras en remontant ses manches puis sur ses mollets avant de décider qu'elle risquait vraiment de tomber malade si elle continuait avec ce froid.


    La jeune sorcière s'adossa sur un tronc d'arbre tout en soupirant profondément et en réajustant sa casquette qui bizarrement ne l'avait toujours pas laissée tomber quand des bruits de pas écrasant l'humus qui recouvrait le sol attirèrent son attention. La baguette pointée vers l'endroit en question, elle se leva brusquement pour faire face à la personne qui s'approchait.


    -Qui est là? Se contenta-t-elle de dire, attendant une réponse. Mais rien, à part des bruits de pas se rapprochant de plus en plus. Lorsque la gryffondor fut capable d'apercevoir la silhouette, elle ne perdit pas un instant et cria :

    -REPULSO !

    Un silence de quelques secondes prit place puis une chose inattendue se produit. Croyant avoir touché la personne avec son sort, Helena se rapprocha tout doucement puis vit une lumière se rapprocher qui la percuta de plein fouet et elle se sentit expulser à plusieurs mètres derrière elle. Or, plusieurs mètres derrière elle se trouvait le lac et la jeune sorcière fit un plongeon en arrière en plein dans l'eau glacé. Cette fois ce fut beaucoup plus violent que plus tôt dans la soirée et alors qu'elle commençait à manquer d'air, la gryffondor nagea jusqu'au fond pour récupérer sa baguette qui lui avait glissé des mains pendant la chute. A peine ses doigts entrèrent en contact avec le bois d’Ébène, elle sentit quelque chose -ou plutôt quelqu'un- lui saisir le bras avant de la tirer vers la surface.

____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 


Dernière édition par Helena Brighton Ekimova le Sam 14 Avr - 17:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Steven V. Krum


Parchemins : 566
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Ven 24 Fév - 21:34

    Deux jours. Cela faisait deux jours que Steven arpentait la forêt interdite à la recherche de ses camarades. Il avait passé les premières heures de son périple à marcher droit devant lui, se dirigeant à l’aide de sa boussole, toujours dans la direction nord-est. Son chemin s’était trouvé sans embuches, saufs quelques prédateurs naturels que le bruit des pas du brun faisaient fuir. Son souffle créait une aura de vapeur à chacune de ses expirations, bien que lui-même ne sentit pas le froid. Il marchait, marchait et marchait. La solitude, bien que le jeune homme y soit habitué, commençait à lui peser sur le système. Le Serpentard décida donc de réfléchir. De se questionner sur tous les sujets qui lui passaient par la tête. Pourquoi l’avait-on choisi ? Pourquoi avait-on sélectionné ce secteur là de foret et pas un autre ? Pourquoi seulement deux objets ? Tout autant de questions plus ou moins essentielles qui se bousculaient dans l’esprit du brun et qui l’occupaient malgré tout plutôt bien.

    A plusieurs reprises, il entendit des pas passer à proximité, il aperçut des silhouettes, des ombres, des murmures. A chaque fois, il passait l’Anneau de protection autour de son doigt. Mais jamais il ne fit de rencontre. La seule qu’il fit fut celle d’un mandarinier gorgé de fruits, tôt dans la soirée du premier jour. En effet, le brun commençait à avoir faim et soif, et la fatigue d’avoir marché toute la journée durant commençait à prendre possession de lui. Le vert et argent s’apport de l’arbre et veilla à vérifier qu’il ne contenait pas de créatures plus ou moins maléfiques comme les botrucs ou autres choses de ce genre. En tendant la main pour attraper une jolie mandarine à l’aspect appétissant, Krum aperçut entre les branchages un court d’eau à quelques pas de là. Il cueillit sa mandarine et se dirigea vers l’eau en la pelant. Il devait y avoir deux mettre entre l’arbre et le ruisseau, et l’eau que ce dernier contenait était aussi claire que les fruits du premiers étaient beaux. A première vue, le Serpentard trouva ça louche. C’était une veine de trouver un point de nourriture aussi fournit et de quoi se rafraichir de façon aussi pure à quelques mètres l’un de l’autre. Mais il se souvint que les participants bénéficierai de quelques aides, aussi minimes qu’elles soient, et il croqua alors dans le premier quartier de mandarine qu’il avait extrait du fruit.
    Le gout du sucre lui fit un bien fou et fit taire les grognement que son estomac s’évertuait à pousser depuis quelques heures. Le brun s’agenouilla au bord de l’eau et plongea ses mains dans l’eau glacée. Il prit le temps de se désaltérer et de se rincer le visage, avant de se relever et de pousser un soupir. La lumière dans la foret n’était pas très présente et on distinguait de moins en moins bien les formes alentours.

    Alors que Steven était plongé dans ses réflexions, un mouvement se fit sur sa droite. Instinctivement, il dégaina sa baguette, arracha le médaillon de sa chaine et le porta à son doigt, non sans en avoir abaissé les barrières de protection. Quelques secondes passèrent, puis une forme de la taille d’un chien sortit des fourrés et se dirigea vers le vert et argent. Ce n’est que lorsque la bête plongea sur lui que le Serpentard se rendit compte que c’était une acromentule de taille assez petite. Par un miracle assez troublant, l’araignée fut propulsée à quelques mètres dès l’instant où elle toucha le brun. Elle revint à la charge mais fut de nouveau envoyée loin de lui. Steven ne mit pas longtemps à comprendre le phénomène : la bête possédait des pouvoirs magiques et la bague qu’il portait à son annulaire faisait son effet. Un sourire victorieux s’étala alors sur le visage du brun qui ne tarda pas à lancer un sort sur la grosse araignée qui ne savait plus si elle devait fuir ou attaquer. Il leva sa baguette et prononça « Arania Exumai ». La créature sembla pousser un cri et fut projetée derrière un buisson. Le Serpentard eut le temps de la voir disparaitre avant d’arracher l’Anneau de son doigt. La fatigue le prit soudain et il s’écroula au bord de l’eau. Les effets étaient pires qu’il ne le pensait. Il se traina jusqu’à mandarinier et s’y adossa en soupirant. A l’aide de sa baguette, il cueillit plusieurs fruits et se mit à les manger, roulé en boule dans sa fourrure au pied de l’arbre. Il décida qu’il allait passer la nuit ici. Il ne craindrait rien si il gardait l’Anneau sur lui et le fait de dormir empêcherai ce dernier de lui consumer son énergie. Il finit ses mandarines réajusta sa position, enfila l’Anneau et s’endormit, ressemblant plus à une boule de poils qu’à un humain.
    Le lendemain, le brun se réveilla avec la même fatigue que la veille au soir. Là encore, il ne tarda pas à comprendre : l’Anneau avait pompé la fatigue qu’il récupérait, lui laissant celle qu’il avait accumulé plus tôt. Il ne tiendrai pas une nuit de plus dans ces conditions et se dit qu’il devait absolument retrouver ses camarades. Il fit le tour de son campement, jeta les épluchures de fruit dans lui buisson puis en cueillit une réserve pour la route. Il se remit donc en marche, attaquant ce deuxième jour d’un pas endormit.
    La journée passa normalement, n’apportant pas son lot d’événements anormaux, comme Steven le pressentait. Mis à part l’acromentule de la veille, son voyage se faisait assez calmement. Il se demandait si il en était de même pour les autres participants. Il fit une pose à midi, se désaltérant, mangeant et se reposant de la façon la plus éveillée possible. Il se remit en route dans l’après midi, la fatigue commençant à se faire de plus en plus persistante. Steven se forçait à rester concentré, il ne pouvait se permettre de commettre un impair.

    A la fin du second jour, le brun chercha à nouveau un endroit pour dormir. Il commençait à s’inquiéter car il ne lui restait qu’une journée pour retrouver ses coéquipiers. Il cherchait un autre point d’eau afin de se laver un minimum et de boire.
    L’air se faisait humide, et il sentit qu’il approchait de son but. Il marcha alors droit dans la direction que lui indiquait l’air, et aperçut l’éclat brillant d’un lac. Il précipita le pas avant de s’apercevoir que quelqu’un était déjà au bord de l’étendue d’eau. Le brun se stoppa net, mais il était trop tard, on l’avait déjà remarqué. Steven se dépêcha d’enfiler l’Anneau de Protection avant d’entendre le son de la voix de l’inconnu. Non. Ce ne pouvait être elle !
    Pourtant, la personne qui se tenait maintenant en face de lui lui lança un sort et il pus aisément reconnaitre la voix de la jeune fille, cette fois-ci. Une chevelure brune se retrouva alors propulsée dans les airs et plongea dans le lac la tête la première. Le Serpentard qui n’avait pas prévu ça se précipita au bord du lac, laissa tomber sa veste à côté de lui et plongea son bras dans l’eau glacée, ignorant le froid qui prenait soudainement possession de son corps. Sa main entra en contact avec le bras de la jeune fille qu’il tira à la surface. Helena retomba mollement sur la terre mouillée, toussant et crachotant, sa baguette à la main. Steven s’accroupit à ses côtés, un sourire en coin étalé sur le visage. Il était heureux de la revoir.


    - Tiens tiens tiens, Brighton…

    Il attrapa sa veste et esquissa un mouvement vers la jeune fille. La rouge et or eut un mouvement de recul face à Steven et ce dernier fronça les sourcils.

    - Allons, ne fais pas la poule mouillée.. Bien que les circonstances s’y prêtent… Ajouta-t-il avec un demi rire.

    Il déposa sa veste en fourrure sur les épaules de la belle brune et la regarda s’arrêter progressivement de trembler, tandis-que lui-même commencer à ne plus pouvoir se retenir de claquer des dents.

____________________________
→ Steven Krum« Still wanna be corrupted. »


Dernière édition par Steven Krum le Sam 25 Fév - 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Ven 24 Fév - 22:04

    Helena se sentit remonter à la surface puis traînée jusqu'à un bout de terre. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits, accompagnée de toussotements et de crachotements. Cette fois c'était sur, si elle avait put échapper à un coup de froid cet après midi, cette seconde aventure aquatique lui vaudrait surement de tomber malade. Se souvenant que sa chute dans l'eau n'avait pas été anodine, la gryffondor se releva brusquement afin de voir la personne qui l'avait "jetée" dans le lac. Sa baguette pointée, sa surprise fut de taille lorsque la jeune sorcière croisa le regard de ni plus ni moins que Steven Krum.

    C'était la première fois qu'elle le croisait depuis le début du tournoi et il fallait avouer qu'elle aurait espéré que cela se passe dans d'autres circonstances.
    La baguette toujours pointée sur le serpentard, les sens aux aguets, la brune ne savait pas vraiment quoi faire jusqu'à ce qu'il s'approche d'elle. Elle remonta alors un peu plus sa baguette tout en esquissant un léger mouvement de recul.


    -Tu m'as jetée dans l'eau ! Répondit-elle d'un ton outrageux à la plaisanterie puérile de Krum.

    Helena finit pourtant par laisser tomber et le laissa approcher afin de déposer sa fourrure sur ses épaules. Une chaleur traversa alors la gryffondor qui se sentit soudainement mieux. On ne pouvait malheureusement pas en dire autant du grand brun qui se trouvait devant elle dont les dents commençaient à claquer ce qui amusa notre jeune lionne.

    Elle ne pouvait le nier, Helena était plutôt contente de le voir, qui plus est dans cette sinistre foret. Sans rien dire, elle s'approcha alors du serpentard, passa ses bras autour sa taille et enfouit sa tête dans son torse mouillé avant de le serrer dans ses bras tout en cachant son petit sourire. Il l'avait tellement manqué et cet instant dans ses bras, était surement ce qu'elle avait eu besoin depuis le début de cette aventure.


    -Je crois avoir de la concurrence en matière de poule mouillée Krum. Finit-elle par répondre.

____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Steven V. Krum


Parchemins : 566
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Sam 25 Fév - 18:26

    Revoir Helena dans ces conditions rendait la chose encore plus irréaliste. Le jeune homme ne s’était pas vraiment préparé à la voir pendant le tournois, qui plus est seule, dans ces conditions. Il l’observa un moment, et la revoir trempée lui rappela ce moment inoubliable qu’ils avaient passés dans la salle de bain des préfets. Un faible sourire souleva les lèvres du jeune homme et il répondit aux paroles de la jeune fille.

    - Je ne t’ai pas jetée dans l’eau ! Ou du moins ce n’était pas voulu … Ajouta-t-il en baissant les yeux.

    Il passa la fourrure autour des épaules de la lionne et fit un pas en arrière, les bras serrés autour de sa propre poitrine. Il sentait la fatigue s’immiscer dans ses veines comme un poison à lent déclanchement et il décida qu’il était temps de quitter l’Anneau. Il sortit la chaine de dessous son sweat, retira la bague de son doigt et l’enfila de nouveau autour du fil d’argent. Il remit le bijou magique à l’abris et enfonça ses mains dans la grande poche centrale de son sweat à capuche. Il leva les yeux vers Helena en tremblant et claquant des dents de façon incontrôlable et remarqua que de légers flocons commençaient à tomber.
    Il fut alors légèrement surpris que la jeune fille fasse le premier vers lui en l’enlace à la taille. Elle posa doucement sa tête sur la poitrine du jeune homme et resserra un peu plus son étreinte. Le Serpent était heureux que ce soit elle qui montre les premiers signes d’affection et non le contraire, car faire le premier pas n’était pas une bonne chose pour le brun. Il sourit néanmoins et passa ses propres bras autour des hanches de la brune qu’il serra à son tour. Il posa un baiser sur les cheveux mouillés de la rouge et or et posa son menton sur le haut de son crâne.


    - En effet, tu as de la concurrence, répondit-il entre deux tremblements, mais je ne suis pas de taille à rivaliser plus longtemps !

    Il s ‘efforçait d’emmagasiner le plus de chaleur qui émanait maintenant de la jeune fille et de soutirer à cette étreinte le plus d’amour. Un regain de vitalité, voilà ce dont il avait besoin. Il hésita à fermer les yeux, puis se ressaisit. Si il fermait les paupières, il s’endormirait sur place, tellement sa position était agréable. Il se contenta donc de baisser les yeux vers le sol et de regarder les flocons s’épanouir sur la terre gelée, formant au fil des minutes une fine pellicule d’un blanc pur.

____________________________
→ Steven Krum« Still wanna be corrupted. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Sam 25 Fév - 20:42

    Pendant que le serpentard enlevait de son doigt une bague qui semblait magique et qu'il accrocha autour de son cou, Helena regarda attentivement chacun de ses gestes. Elle ne put s'empêcher de se demander à quoi pouvait-elle bien servir bien qu'elle avait déjà sa petite idée.
    La jeune gryffondor resserra ensuite son étreinte autour du serpentard afin de lui procurer le plus de chaleur possible au vue des circonstances. Plein de questions lui traversaient l'esprit à ce moment là, notamment s'il avait retrouvé ses camarades d'autres maisons ou comment s'étaient passés ses deux premiers jours dans le tournoi, s'il avait eu des ennuis ou pas.
    Pendant que la jeune sorcière réflechissait, elle releva la tête afin de regarder le visage du grand brun qui la prenait dans ses bras, tout en glissant ses doigts autour de la chaîne argentée avant de demander une fois arrivée au niveau de la bague qu'elle effleura :


    -Elle est très jolie, elle sert à quoi?

    Tout en parlant, son regard continuait à se perdre au niveau du cou de Krum où l'on pouvait voir des traces rouges qui n'eurent pour effet que d'attirer l'attention de la lionne qui fronça les sourcils.

____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Steven V. Krum


Parchemins : 566
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Sam 25 Fév - 21:32

    La chaleur qui émanait du manteau que portait la jeune fille que Krum serrait dans ses bras réussissait peu à peu à stopper ses tremblements. La chaleur de l’étreinte elle-même faisait un bien fou au brun qui enfoui un peu plus son visage dans les cheveux de la lionne.
    Les doigts de cette dernière s’éparpillèrent dans le cou du vert et argent et ce contact lui arracha quelques frissons. Il réajusta sa position autour de la taille d’Helena tandis qu’elle extirpait l’Anneau de Protection de dessous son sweat. Le contact des doigts de la jeune fille contre sa peau avait malgré tout manqué au jeune homme et il fronça les sourcils devant cette pensée.


    - Il ne vaut mieux pas pour vous que vous le sachiez, jeune fille, répondit Steven en esquissant un sourire en coin. C’est un secret que je préfère garder.

    Il baissa alors la tête, bien décidé à regarder la lionne dans les yeux mais son demi-sourire s’éteint rapidement lorsqu’il vit les sourcils froncés de cette dernière et son regard fixé sur les traces rouges dans son coup. Oups. Il avait omis ce détail et n’était pas vraiment décidé à être confronté à une … « scène de ménage » dans la forêt interdite, sous la neige. Il fit alors semblant de n’avoir rien remarqué et se recula un peu en simulant un autre tremblement. Il détacha ses bras de la taille de la brune et les porta à sa capuche qu’il fit retomber sur sa tête. De cette manière, il espérait que l’ombre que projetterait le bout de tissus sur son coup permettrait à ces taches douteuses de passer inaperçu. De plus, il faisait de plus en plus noir dans la forêt, cela ajoutait donc à ses chances de se faire petit.

    Afin d’orienter encore plus l’attention d’Helena vers d’autres horizons, il reprit son étreinte autour d’elle et poussa un gros soupir de bien-être. Il posa son front contre celui de la rouge et or et la regarda dans les yeux.


    - Alors Brighton, comment s’est passée ton début de tournois ? Pas trop d’ennuis ?

____________________________
→ Steven Krum« Still wanna be corrupted. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Sam 25 Fév - 21:55

    Alors qu'Helena, continuait de fixer le cou du seprnetard avec une attention assez prononcée, celui ci prit la parole pour dire quelque chose qui la déçut légèrement. Il était normal qu'il n'allait pas révéler l'utilité d'un de ses objets mais si Helena souhaitait le savoir, c'était plus par curiosité envers cette bague très intrigante que pour s'en servir contre lui par la suite. Enfin bref, elle était persuadée qu'elle finirait par savoir à quoi elle servait, du moins elle l'espérait.
    La diversion du serpentard eut visiblement tous les effets escomptés puisque la gryffondor se contenta d'un "Soit" pour seule réponse concernant la bague bien que cela lui donnait encore plus envie de savoir, mais il était hors de question qu'elle le montre.
    Tout en resserrant davantage son étreinte, Helena leva la tête vers celle de Steven avant de plonger son regard dans le sien et de commencer à répondre :

    -Hmm mis à part un serpent blondinet, un troll plutôt coriace et deux chutes dans de l'eau glacé c'était assez tranquille.La jeune sorcière marqua une pause tout en souriant avant d'ajouter : -Ca ne peut d'ailleurs qu'aller mieux maintenant que tous les gryffondors se sont retrouvés! Je te retourne la question Krum.
    En repensant à son équipe, Helena se souvint également qu'elle ne devrait surement pas tarder ici si elle ne souhaitait pas qu'ils commencent à s'inquiéter mais elle comptait tout de même rester assez longtemps pour pouvoir profiter de ce moment de tranquillité, surtout qu'elle ne voulait pas quitter ce beau brun aussi tôt..



____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Steven V. Krum


Parchemins : 566
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Dim 26 Fév - 19:30

    Steven fut heureux de se rendre compte que son détournement de situation avait fonctionné. Il n’avait pas très envie d’expliquer à Helena qu’il l’a trompait. Car oui, il l’a trompait. Même si ils n’étaient pas officiellement ensembles, ils ne rataient pas une occasion de se voir, de se toucher, de s’embrasser. Depuis la nuit de Noël, leur relation était fusionnelle, forte, passionnée, et ce même malgré le fait qu’ils ne puissent la montrer aux yeux de tous, ni se voir aussi souvent qu‘ils le voudraient. Malgré aussi le fait que le Serpentard s’en voulait, chaque jours, chaque heures, chaque minutes, chaque secondes un peu plus. Il s’en voulait de ne pas s’attacher, de lui faire du mal, de leur faire du mal, et, indirectement, de se faire du mal. Car même si il ne le montrait pas, il souffrait de cette relation. Tout était contradictoire et, quoi qu’il fasse, cela allait à l’encontre de ses propres désirs. Alors il avait du prendre une décision. Elle n’avait été agréable et il savait que si la vérité éclatait elle ferait plus de mal que le mensonge n’avait fait de bien, mais c’était ainsi, ils n’y pouvait rien.
    Le brun sentit l’étreinte de la brune se resserrer autour de son torse et il ne put lui donner que plus de force et de tendresse lorsqu’il posa doucement sa joue contre son oreille. Si elle apprenait qui lui avait fait ces suçons, son « idylle » serait finie, son « histoire d’amour » avec, mais sa fierté reviendrait, et peut-être même que le Steven d’avant referait surface. Mais il ne fallait pas trop espérer et profiter au maximum de l’instant présent. Il était tellement bien dans les bras de la lionne qu’il n’aurait put lui-même se le confesser. C’était là son havre de paix. Il s’autorisa donc à fermer les yeux, un sourire de bien être posé sur les lèvres. Si quelqu’un pouvait le voir, il se demanderait ce qu’était arrivé à Steven Krum, et était cet être béat et serein en apparence qui avait prit sa place.
    Helena répondit donc à sa question et la lui retourna. Ne bougeant pas d’un pouce, le vert et argent lui répondit, d’une voix égale, sans aucuns tremblements.


    - Silence radio. La seule créature que j’ai rencontré est une araignée géante, et elle ne m’a pas embêté longtemps ! Je marche depuis deux jours, mais je sent que les Serpentard ne vont pas tarder à se retrouver eux aussi. J’en déduis que ton campement n’est pas loin Brighton, je me trompe ?

____________________________
→ Steven Krum« Still wanna be corrupted. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Dim 26 Fév - 20:34

    La neige qui avait commencé à tomber il y a de cela quelques minutes commençait à former une couche irrégulière par terre et à couvrir les différentes branches et petits buissons qui se trouvaient tout autour des deux élèves. Les bruits de la foret quant à eux, ne semblaient jamais s'estomper, que ce soit de jour ou de nuit, et comme pour répondre à cette soudaine constatation d'Helena, plusieurs hululements de hiboux se firent entendre au loin, accompagnés de différents autres bruits dont la jeune gryffondor ne chercha pas à savoir de quoi il s'agissait.

    La réponse que lui donna le serpentard eut pour effet de faire monter un sentiment de joie en Helena, qui ne put s'empêcher alors de laisser apparaitre sur son visage un sourire victorieux comme elle les aimait. Cela voulait donc dire que les Gryffondors avaient de l'avance sur les serpentards et pas n'importe laquelle puisque le plus âgé de l'équipe était lui même encore perdu dans la foret, seul.


    -C'est un secret que je préfère garder Krum! Elle répondit à la question du serpentard sur le même ton que lui même avait employé un peu plus tôt. Helena savait en fait que le campement des Serpentards se trouvait pas loin du sien et il était bien sur hors de question pour la jeune fille de donner une quelconque indication qui pourrait aider leurs principaux rivaux et tenait tout encore plus à garder l'avance qu’était celle des lions.
    -Et si je me trompe, il ne te reste plus qu'une journée pour retrouver tes camarades, sans quoi c'est la disqualification. Helena marqua une pause avant d'enchaîner d'un air faussement triste. -Ce serait tellement dommage..
    Sur ces dernières paroles, la gryffondor rapprocha son visage de celui du grand brun et déposa un petit baiser au coin de ses lèvres. Depuis cette nuit de noël, les deux sorciers avaient une relation plutôt compliquée qui venait surement du fait qu'ils n'avaient jamais vraiment pris le temps d'en parler bien que les sentiments qu'éprouvait Helena envers le serpentard étaient pour elle aussi clairs qu'ambigus. Elle s'était énormément attachée à lui et aussi bizarre que cela pouvait paraitre elle l'aimait et les gestes affectueux que le vert et argent avait pour elle semblait conforter d'autant plus ce sentiment.
    La seule chose qui atristait la gryffondor était surement le fait qu'aucun des deux ne pouvait parler de cette relation à son entourage.
    Krum, car sa bande d'amis se résumait à des molduphobes obsédés par la pureté du sang, et Helena car personne ne serait susceptible de comprendre ce qui lui passait par la tête. Son cousin Alan en était surement le meilleur exemple étant donné que le gryffondor passait son temps avec son meilleur ami James, à répondre aux provocations des serpents quand ce n'était pas eux qui leur cherchaient des noises.
    Helena jugeait donc qu'il y avait surement assez d'étincelles entre tout ce beau monde et il était donc inutile d'en rajouter avec ses histoires. Tout ce qui comptait pour la lionne c'était ce genre de moments volés qu'elle pouvait avoir en compagnie du beau brun et qui étaient aussi rares qu'agréables à ses yeux.

____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Steven V. Krum


Parchemins : 566
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Dim 26 Fév - 21:30

[list]Le brun sourit lorsque la jeune fille lui répondit. Il s'était attendu acétyle réponse car helena était une jeune fille intelligente et ne se laissait pas piéger facilement. C'était pourtant ce qu'était en train de faire le Serpent et cette pensée lui fit perdre le sourire. Il se racla la gorge et s'extirpa de l'étreinte de la jeune fille. Il voulait mettre un terme au supplice, et le baiser sur le coin de ses lèvres que lui avait donné la brune lui avait ôté toute volonté. 
Il se plaça face à la lionne, planta son regard océan dans le sien et lui  donna un maigre sourire d'excuse. La jeune fille ne comprendrait peut être pas, mais c'était suffisant. Elle dut comprendre qu'il était temps de se séparer car, dorénavant entièrement sèche et réchauffée, elle enleva le manteau de fourrure et le rendit a son propriétaire. Krum l'enfila rapidement, comme si il ne voulait pas gaspiller le temps qu'il lui restait. 


- On se reverra Brighton. Je te le promet.

Il murmura ces mots, attrapa le menton de la jeune fille avec son pouce et son index et effleura ses lèvres, comme un baiser interdit, puis exerça sur elles avec tendresse une légère pression. 
Il se recula alors, se retourna et s'enfonça dans la forêt obscure, laissant la Gryffondor seule derrière lui./list]

____________________________
→ Steven Krum« Still wanna be corrupted. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helena Brighton Ekimova


Parchemins : 1293
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Féline

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   Dim 26 Fév - 21:59

    Il fallait avouer que la réaction du serpentard était plutôt inattendue et surprit Helena. Elle s'attendait en fait à un peu moins de rigidité de sa part mais cela semblait peut être un peu trop demandé pour Monsieur Je-me-noie-dans-ma-fierté. La gryffondor ne lui en voulait pourtant pas plus que cela, elle devait retourner à son campement car il commençait à se faire assez tard et la fatigue gagnait de plus en plus la jeune fille.


    Tout en ignorant le sourire d'excuse que lui fit le grand brun, Helena entreprit de retirer la fourrure afin de la lui rendre, ses habits étant maintenant entièrement secs. Elle ramassa également sa casquette qui se trouvait par terre avant que Steven ne se rapproche à nouveau d'elle, lui murmurant qu'ils se reverraient bientôt. La gryffondor culpabilisa une fraction de seconde d'avoir pensé qu'elle espérait le contraire, si cela voulait dire qu'il serait éliminé du jeu avec son équipe, elle ne s'en plaindrait pas. Il fallait avouer que l'esprit de compétition de notre jeune lionne faisait surement parti des plus aiguisés et elle ne cachait pas qu'elle était plutot prête à tout pour gagner.

    Suivit un baiser aussi court que timide, auquel Helena ne s'attendait plus et une seconde plus tard, elle était à nouveau seule dans ce coin de foret. Décidée à ne pas perdre de temps, la jeune sorciere reprit le chemin de son campement en prenant une direction opposée de celle du serpentard, excitée par ce qui leur avait été réservé pour le lendemain ..

____________________________

Lion Heart


SIGN BY ©ASAP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Our blood is cold and we're alone, love... [ft Steven Krum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Clyde + In cold blood
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Outside the Castle :: Le Tournois des 4 Maisons-