Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A. Potter & W. Black & L. Corner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: A. Potter & W. Black & L. Corner   Mer 28 Mar - 12:36

    Le tournoi durait depuis trois jours déjà et le petit groupe de Gryffondor commençait à s’impatienter. La première épreuve semblait imminente. Ils riaient à faire des pronostics sur la première équipe éliminée et étaient pratiquement persuadé d’avoir été les premiers à avoir retrouver tout le monde. Même si Victoria se trouvait être son adversaire, Albus espérait silencieusement que les Serpentards franchissent cette étape cruciale. Il souhaitait que sa petite amie vivent le tournoi avec lui jusqu’au bout, même s’ils n’étaient pas directement ensemble.

    Soudain, alors qu’Helena et Emily se moquaient de Scorpius, une voix les interrompit. C’était McGonagall qui expliquait la suite des évènements. Le quatrième jour du tournoi serait celui de la première épreuve ! Les Gryffondors seraient séparés… - A quoi ça servait de se retrouver finalement ? – et il y aurait une sorte de tirage au sort pour les épreuves.
    Albus se demandait ce qui pouvait bien l’attendre et espérait ne pas trop mal s’en tirer pour aider à la victoire de sa maison.
    « Tout les Gryffondors comptent sur moi » s’était-il dit. Il discuta avec sa cousine Rose qui avait déjà quelques idées concernant les épreuves qu’ils pourraient disputer. Alors que la lune était au sommet du ciel, ils décidèrent qu’il était temps de dormir, ils auraient besoin de toutes leurs forces pour le lendemain.

    Ce fut une nuit terriblement agité pour Albus, il se tortilla dans tous les sens, ne trouvant pas le sommeil, se posant milles questions sur les évènements à venir. Et si il se retrouvait à affronter Victoria en combat direct ? Non, impossible, il ne pourrait pas. Pourtant il serait obligé de se plier aux règles.
    Lorsque l’aube pointa le bout de son nez, le brun fut le premier à se lever, fatigué mais impatient. Le médaillon qu’il avait autour de son cou lui donnait un peu d’énergie et une bonne dose de motivation. Albus attendit que les autres le rejoignent avant de se diriger vers l’urne. Ils tirèrent un papier chacun leur tour. Sur le sien, il y avait écrit :
    «Aussi enrichissantes puissent les aventures être, ce sont toujours sous terre qu'elles se finissent.» Ne cherchant pas trop à analyser le papier, le rouge et or pensa « advienne que pourra » ! Le petit bout de papier se mit à vibrer dans les frêles mains du jeune homme. Il comprit qu’il s’agissait d’un portoloin. Il eut à peine le temps de saluer ses compagnons qu’il disparut.

    Le Gryffondor sentit son corps attérir lourdement sur une surface dure et mouillée. Alors qu’il s’enfonçait dans les profondeurs du lac gelé, il comprit où il se trouvait. Il eut un léger moment de panique, puis trouva la force de remonter à la surface. Il regarda autour de lui. Il y avait Lucas Corner, l’un de ses amis et accessoirement ex petit ami de sa petite sœur. Mais aussi, et d’ailleurs malheureusement, Walburga Black.
    « Super » murmurra-t-il en regardant ce qui se trouvait autour d’eux. C’est alors qu’il remarqua trois petits radeaux parfaitement allignés. Chacun d’entre eux trouvait à son bord un petit coffres avec le nom des trois maisons. Sans se conserter, chacun se dirigea vers son radeau. Albus ouvrit le coffre avait l’inscription « Gryffondor » et découvrit une magnifique pierre rouge vif ainsi qu’un petit bout de parchemin. « De ces eaux glacées, le premier qui déposera sa pierre sur le radeau opposé, se verra être libéré. »

    Le brun tourna la tête à sa droite où se trouvait Walburga. Elle tenait une pierre identique à la sienne en tout point ormis sa couleur : verte. Ils se dévisagèrent quelques instants avant de comprendre qu’il perdait déjà un temps précieux. Lucas s’était déjà élancé en avant. Albus se lança également, essayant de nager le plus vite possible. Le Serdaigle avait déjà une longueur d’avance. Le rouge et or le rattrapait peu à peu, sans se préoccuper de sa concurrente féminine.
    Soudain, le corps de Lucas fut comme tiré vers le fond. Il disparut dans un cri sourd sous la surface de l’eau. Albus s’arrêta, se laissant rattraper par Walburga, complètement paniqué. Quel était cette chose qui avait attiré Lucas sous l’eau ?

    « Lucas Corner, éliminé » dit la voix de McGonagall. Apparemment, il fallait affronter cette chose. Et la seule manière de découvrir ce que c’était, c’était de continuer. Albus continua à nager de plus belle, jusqu’à ce que lui aussi, fut aspirer au fond du lac.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: A. Potter & W. Black & L. Corner   Mer 28 Mar - 19:21



Les bras enserrant ses genoux, Walburga était assise en plein milieu d’un énorme tas de vêtements : elle avait ouvert les sacs de ses camarades et avait jeté tous leurs habits par terre, se créant ainsi un gros matelas bien moelleux. Les jeans, les T-shirt en coton de marque, les petites culottes aussi. Tout y était passé. A côté d’elle, tel un vieux déchet qui ne servait plus à rien, une bouteille vide. Sur l’étiquette en vieux parchemin jaunit, on pouvait lire « Fire Whiskey ». Elle venait juste de la finir et s’apprêtait à en ouvrir une autre. Elle avait encore toute sa tête, se sentait encore toute entière. Elle pouvait encore penser comme une personne normale, elle pouvait encore ressentir ce grand vide dans son cœur, ce foutu mal-être. Ce mal-être qu’elle ressentait à chaque fois qu’elle se retrouvait seule, qu’elle se rendait compte à quel point elle était seule, même au milieu d’une foule de gens. Alors elle débouchonna une autre bouteille et porta le goulot à ses lèvres.
La nuit devait être bien avancée, la tente des Serpentard était paisiblement calme. Tout le monde dormait. Un sourire s’étira alors sur ses lèvres. Demain serait le jour de la première épreuve. Évidemment, les verts & argent mettraient une raclée aux autres maisons. Elle pensa alors à ses « amies » bien au chaud dans le château et elle rit toute seule, c’en était assez effrayant pas vrai ? Elles n’avaient rien d’enviables, belles, jolies et plus parfaites les unes que les autres. Riches, belles, hautaines. Un peu comme la brune, mais elle, elle n’avait pas l’impression d’être comme elles. Parce qu’elle ne les aimait pas. Mais elle n’aimait pas grand monde de toute manière. Le liquide coulait à présent librement dans sa bouche, glissant dans son œsophage, lui brûlant l’estomac. Mais c’était ça qu’elle aimait : se sentir souffrir et tout oublier pendant un moment. Elle rit encore et encore puis finalement, elle lança la bouteille sur le sol. Elle se fracassa sur le sol en mille morceaux, le liquide se déversant.Victoria se réveilla en sursaut, bredouilla des mots incompréhensibles puis se rendormit aussitôt.
Au bout de quelques heures et un mal de crâne bien comme il faut, la jolie brune se glissa dans le lit superposé à celui de sa meilleure amie. Et, avec la dose d'alcool qu'elle avait ingurgité, elle ne mit pas longtemps à s'endormir. Lorsque l'aube arriva, il neigeait. La forêt qu'elle apercevait par l'ouverture de la tente était immaculée. Ca en faisait mal aux yeux tellement c'était blanc ! Elle soupirait en pensant au froid qu'il devait faire dehors avant de s'emmitoufler sous la couverture... Elle se voyait mal aller se cailler dehors. La vipère posa les pieds par terre et se leva en s'étirant. Elle enfila un sweat par-dessus son grand t-shirt tira un peu sur son short.Elle se dirigea vers la petite salle de bain et prit sa douche avant de se laver les dents et attacha négligemment ses cheveux en chignon. Elle enfila un training, un sweat à capuche vert puis mit une paire de basket pour compléter le tout.
Elle prit ensuite le poignard des Black qu'elle glissa dans une sorte d'étui avant de le fourrer dans une poche. Tout les Serpentard s'activaient autour de l'urne puis tirèrent chacun un papier. «Aussi enrichissantes puissent les aventures être, ce sont toujours sous terre qu'elles se finissent.» Voilà ce qu'il y avait d'inscrit sur le sien. Elle eut à peine le temps d'apercevoir ce qu'il y avait sur celui de Scorpius qu'elle se sentit tomber sur un sol boueux. Pas très classe comme atterrissage. La jeune fille se releva difficilement avant de comprendre qu'il s'agissait d'un portoloin. La première épreuve allait se dérouler sous l'eau. En plein hiver. Super. Elle remarqua également que Potter n°2 et Corner allaient être ses adversaires. Non, sérieusement ? Potter ! C'était Ste-Mangouste qui se fichait de la charité ! Elle se précipita vers l'un des trois radeaux où était inscrit "SERPENTARD", y découvrit une boite qui gardait une espèce de pierre couleur émeraude. S'y trouvait aussi un minuscule bout de parchemin où on pouvait y lire « De ces eaux glacées, le premier qui déposera sa pierre sur le radeau opposé, se verra être libéré. »

Pendant un instant, Potter junior et elle se dévisagèrent tandis que Lucas prenait de l'avance sur eux. Sans hésiter une seconde de plus, la verte & argent enleva ses vêtements avant de plonger. Bien que ça soit une fille, elle avait autant de chance de gagner que ses deux concurrents masculins. Ses chances redoublèrent lorsque le serdaigle se fit engloutir par les profondeurs du lac. Le gryffondor se fit engloutir à son tour, puis Walburga. Si la Serpentard redoutait quelque chose, c'était de se retrouver sous l'eau, sans aucun moyen de remonter. La brune se débattait afin de regagner la surface , sans grand succès.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: A. Potter & W. Black & L. Corner   Jeu 29 Mar - 17:14

    Cette chose qui se trouvait sous les profondeurs du lac était puissante. Albus n’eut même pas eu le temps de prendre une grande inspiration qu’il se trouvait déjà très bas sous la surface de l’eau. L’eau lui piquait les yeux. Tout était flou, mais pourtant il distinguait quand même la silhouette de Walburga pas très loin de lui.
    Il eut directement la bonne idée de regarder à ses pieds ce qui le retenait. Le Gryffondor n’avait pas beaucoup de temps pour trouver un moyen de se libérer, vu à la vitesse à laquelle Lucas s’était fait éliminé. Albus avait du mal à distinguer si c’était une plante ou une créature. Dans les deux cas, il l’avait forcément vu en classe. Cette chose avait des tantacules, cette chose avait des pics bleus. Mais oui… Il avait du mal à retrouver le nom de son attaquante. Son cerveau se ralentissait avec l’oxigène qui commençait dangereusement à manquer. Mais ouiiiiiiiiiiii.

    Albus dirigea sa baguette vers le fond du lac et murmurra un sort incompréhensible dans les profondeurs de l’eau. Instantanément, il sentit son pied se décrocher de l’oppressante créature et laissa son corps remonter tout seul à la surface. Il inspira à plein poumon, fier d’avoir trouver comment se libérer. Mais c’est avec un léger dégoût qu’il aperçut Walburga en train de nager vers le radeau. Elle l’avait devancé.

    Avec une grande peine, il s’élança à son tour en essayant de nager le plus vite possible. Il arrivait à la rattraper quelque peu. Bien qu’il n’était pas un très bon nageur, il parvenait quand même à gagner quelques mètres étant donné qu’il était assez fort physiquement.

    « Attention Black, je te rattrape… » dit-il d’un ton assez méchant. Certainement surprise par cette voix soudaine, la jeune fille se retournit ce qui la stoppa légèrement dans son avancée. « Je te trouble, hein ? J’arrive, j’arrive » ajouta-t-il en nageant le plus vite possible. Il devait gagner, surtout contre elle, même s’il n’était vraiment pas dans son domain de prédiléction.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: A. Potter & W. Black & L. Corner   Dim 1 Avr - 17:00

    Walburga avait perdu connaissance à cause du manque d'oxygène. Elle n'avait pas prévu qu'une créature ne l'entraine dans les profondeurs du lac. Un bond, un cœur qui bat, des yeux qui s'ouvrent. Les images venaient de défiler à une allure folle. Elle avait revu la scène, celle où son grand-père l'avait embrassé sur le front avant de sa mettre devant elle afin de la protéger d'un sort, son corps s'écroulant à terre, son coeur déchiré, comme si le monde s'écroulait sous ses pieds. Ses yeux se refermaient, elle luttait, ne voulant plus faire face à cette scène qu'elle avait vécu bien avant Poudlard. Son corps partait .. La brune n'avait même plus conscience de ce qu'il se passait et si elle ne réagissait pas, les bouffondor gagnerait l'épreuve. Il était hors de question de se faire ridiculiser et encore moins par Potter n°2. Qu'il soit le petit ami de Victoria ou non, la serpentard allait lui mettre une raclée.

    En ré ouvrant les yeux, elle découvrit une espèce de sirène qui lui tenait fermement la cheville. La jeune fille se souvenait avoir déjà vu une créature similaire. Dans un vieux livre ou quelque chose dans ce goût là mais étant en quatrième année, elle n'avait aucune idée du sort qui pourrait la sortir de ce pétrin. Néamoins, elle pointa sa baguette sur l'être de l'eau. Les sortilèges informulés pouvaient vraiment servir. Son corps remonta à la surface sans que cela lui nécessite le moindre effort, puis se remit à nager de plus belle. Le radeau n'était plus qu'a quelques mètres mais il fallait que Potter remonte à son tour à la surface.
    « Attention Black, je te rattrape… » Dans tes rêves, pensa la demoiselle. Le brun venait de lancer une autre réplique mais la verte & argent avait stoppée tout mouvement. - Fermes-là et écoutes, lança-t'-elle méchamment. Une mélodie résonnait dans toute la forêt. Le genre de mélodie qui vous glace le sang. Elle ne savait pas d'où elle provenait mais il fallait mieux rejoindre rapidement le radeau. L'épreuve était bien trop simple.. Les professeurs n'allaient pas les laisser gagner aussi facilement. Traverser le lac et déposer une pierre sur un radeau, tout ça avec une bestiole au fond du lac. Elle se retourna vers le rouge & or qui écoutait attentivement la mélodie. Une sirène, une mélodie.. Tout était clair maintenant ! C'était un moyen de les attirer vers le fond. - Potter, bouges-toi les oreilles, hurla la brune. -Par Salazar, fais pas ta tête d'hippogriffe et fais ce que je te dis. Mais apparemment le jeune homme était complétement obnubilé par la mélodie. Et la Serpentard était quasiment certaine qu'il lui serait utile pour continuer l'épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: A. Potter & W. Black & L. Corner   Dim 1 Avr - 19:52

    Une chanson, diaboliquement enivrante se fit entendre dans toute la région. Il était évident qu'elle était propre à l'épreuve mais pourtant le jeune Gryffondor avait l'impression que tout Poudlard pouvait l'entendre. Albus se surprit à sourire bêtement. Il se laissait aller à la détente de plus en plus. Il ne cherchait plus à flotter. Il ne cherchait plus à rester ici, dans la compétition du tournoi. Il avait une toute autre envie, indéfinissable. Potter, bouches toi les oreilles ! La voix de Walburga semblait encore plus horrible que d'habitude. Albus n'avait aucune envie de faire ce qu'elle disait, au contraire, il n'entendait même pas assez bien la mélodie à son goût. Elle semblait... Venir du fond du lac. Il avait tellement envie d'y plonger. De mieux savourer cette musique. Tais-toi bon sang, tu m'empêche d'écouter ! Albus regarda son adversaire qui semblait hésiter entre lui foncer dessus pour l'empêcher de plonger et continuer l'épreuve. Son réel tempérament de Serpentard se révéla très vite. Elle s'en alla en brasses rapide vers le radeau alors que le rouge et or ne pouvait plus résister. D'abord, il mît son visage sous l'eau tout doucement, juste pour voir si c'était mieux. Mais son envie n'en fut que plus attisée. Il s'enfonça dans les profondeurs du lac. Il manquait d'oxygène mais continuait quand même. Albus sentit sa tête tourné, son regard se brouillé. Toute l'énergie de son corps le lâchait peu à peu. Il était prisonnier de la musique. Le chant des sirènes cessa. La voix de McGonagall le remplaça. C'est à ce moment la qu'Albus perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: A. Potter & W. Black & L. Corner   

Revenir en haut Aller en bas
 

A. Potter & W. Black & L. Corner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Elisez vos meilleurs rpgistes!
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Outside the Castle :: Le Tournois des 4 Maisons :: Première épreuve :: The Lake-