Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sometimes it lasts in love, but sometimes it hurts instead. (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Victoria Fireins


Parchemins : 1366
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 22
Localisation : Poudlard
Humeur : Versatile

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Sometimes it lasts in love, but sometimes it hurts instead. (Solo)   Lun 14 Mai - 20:12

    Enfermée dans son dortoir, Victoria se trouvait le nez face à un parchemin. Ça n'était pas un devoir à faire pour une quelconque matière mais une lettre. Elle n'avait encore rien écrit, sa plume se reposait encore sagement dans son encrier. La rouquine ne savait pas encore comment transcrire tout ce qu'elle avait en tête. Pourtant elle en avait réfléchi depuis un long moment. C'était une idée persistante qui lui trottait en tête depuis un bout de temps mais la serpentard n'avait encore jamais osé l'explorer plus précisément. Elle avait beau chasser cette idée elle s'imposait à elle dès que son esprit vagabondait et que ses pensées n'étaient pas occupées. Bref, Victoria voulait rompre avec Albus. Ça n'était pas sur un coup de tête, la décision de la jeune fille se trouvait être très réfléchie. Cette dernière avait besoin de prendre du recul, et surtout, elle n'était plus tellement sur de ses sentiments. Peut-être parce que quelqu'un d'autre commençait légèrement à barrer la route du Gryffondor. La rouquine chassa cette pensée, un problème à la fois. Dès qu'elle pensait au problème Albus, sa conclusion revenait toujours au même point; ses sentiments n'étaient plus les mêmes. Malgré tout, elle avait toujours cru qu'il serait l'amour de sa vie, qu'après tous ce qu'ils avaient vécu rien ne les séparerait. Alors que ce qui allait les séparer maintenant était quelque chose de complètement futile, rien comparé à ce que leur couple avait déjà vécu. Mais Victoria était sûre de faire le bon choix en écrivant cette lettre. D'un geste sûr, elle prit la plume et commença à écrire.

    "Albus,
    Je t'écris cette lettre parce que j'ai pas le courage de te dire ce que tu vas lire en face. Peut-être que tu t'en doutais déjà, j'en ai vraiment aucune idée vu qu'on s'est pas adressé la parole depuis des lustres. Parfois je me demande si on est toujours en couple. Mais c'est plus ça le problème de toute façon...
    Ça fait un moment que j'y pense et je crois bien que c'est la seule solution qui me reste de mon côté. Pendant tout ce temps où on s'est pas parler, c'est à dire un bon moment, mes sentiments ont changés et je crois bien que quelqu'un d'autre s'impose à moi...En tout cas je peux pas me permettre de rester avec toi si je ne suis plus sûre de mes sentiments, tu mérites de le savoir. T'as le droit de m'en vouloir, je comprendrais. De toute façon je t'avais dit dès le début que je suis pas douée pour les relations longues durées...On aura vécu de beaux moments ensemble, je les oublierai pas et je ne t'oublierai pas non plus.
    Victoria."


    La rouquine plia la lettre mais ne prit pas la peine de la mettre dans une enveloppe. Maintenant, restait plus qu'a la donner au concerné. Evidemment Victoria ne comptait pas se pointer comme une fleur devant pour lui faire passer la lettre. Quitte à s'éviter, ils allaient s'éviter jusqu'à la fin. Au détour d'un couloir, la rouquine le vit enfin, Neil se trouvait à côté de lui. Le serdaigle l'avait remarqué, elle lui fit signe de faire comme si elle était pas là, elle ne voulait pas qu'Albus la voit. Un poufsouffle de première année passa à ses côtés au même moment.

    - Toi. Fit-elle sèchement tout en l'attrapant par le col et lui montrant la lettre. Tu vas donner ça au garçon là bas. Continua la rouquine tout en visant discrètement Albus des yeux. Je te tiens à l'oeil. Si tu la lis je manquerai pas de te jeter dans les marmites des cuisines et c'est du blaireau qu'on aura on dîner. Le petit quasi terrifié prit la lettre tout en se dirigeant vers Albus pour la lui donner.

    Victoria se cacha derrière un mur faisant le détour d'un couloir et vérifia une dernière fois si Albus avait bien eu la lettre en mains propres. Suite à ça, elle ne préféra pas voir sa réaction qu'elle s'en alla dans l'aile opposée du château. La rouquine se posa dans un couloir vide pour réfléchir. Il ne fallait pas qu'elle regrette maintenant, de toute façon c'était trop tard. Après plusieurs minutes, voir même des heures, elle se décida enfin à retourner dans sa salle commune. Elle se demandait comment Albus avait réagit, si ça se trouve il s'en fichait. Ou peut-être qu'elle imaginait ça juste pour se rassurer. Ses pensées se stoppèrent quand au détour d'un couloir elle percuta quelqu'un de plein fouet. En quelque secondes elle se retrouva plaquée au sol avec gros poids sur elle. Tout en levant les yeux elle eut la surprise de reconnaître Scorpius qui ne tarda pas à se relever. Qu'est-ce qu'il fichait à courir complètement nu dans les couloirs comme s'il sortait de l'asile? La rouquine essaye bien évidemment de paraître le plus à l'aise et froide possible même si la situation laissait à désirer. De plus, Neil se trouvait pas loin sur son balais, visiblement il le pistait
    .
    - Encore une scène gênante, à croire que tu les attires.
    Victoria ne prit même pas la peine de lever les yeux au ciel ou de répondre à la remarque de Scorpius. Il osait dire ça alors que c'est lui qui courrait complètement à poil dans les couloirs avec un Serdaigle collé aux fesses. Comme si c'était elle qui voulait ça alors qu'elle se donnait tant de mal à l'éviter. Légerment enervée et un peu à l'ouest, Victoria continua sa route sans rien dire jusque dans sa salle commune. Avec pour le moment une seule idée en tête, celle de parler à Helena. Elle savait que la Gryffondor était toujours de bon conseil, et là elle en avait besoin.

____________________________
... and in that moment, I swear we were infinite

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes it lasts in love, but sometimes it hurts instead. (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Slytherin’s Basement-