Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Dim 27 Mai - 22:49

If you carry your childhood with you, you never become older.

    La nuit avait été relativement courte. La fillette avait veillée plusieurs heures pour attendre son père qui rentrait après une semaine d'absence. Par conséquent, lorsque d'une manière très lointaine et extrêmement brumeuse, elle entendit son réveil émettre une sonnerie , la rousse perdit quelques instants à identifier l'origine de cette soudaine nuisance sonore. Lorsqu'elle parvînt finalement à éteindre l'appareil suite à une courte recherche à tâtons, Rose ouvrit doucement les yeux sur un plafond blanc, illuminé d'une suite de zébrures solaires issus de ses stores vénitiens mal refermés. Elle s'accorda quelques longues minutes de paresse, s'étirant avec nonchalance au travers de son lit et laissant échapper un impressionnant bâillement sonore, nettement perceptible à travers le silence quasi total de l'habitation.. Elle perçut les bruits provenant de la cuisine, tandis que ses propres paupières bataillaient vaillamment contre la torpeur engourdissante du sommeil. Elle dut s'assoupir bien malgré elle, car elle sentit bientôt une petite main secouer délicatement son épaule. Ses yeux rencontrèrent le joli minois d'Hugo. « Rosie, réveilles toi. Tatie Luna viens à la maison » lui glissa-t-il à voix basse - bien que son emploi ne fût guère nécessaire -. La petite fille émit un grommellement inaudible, avant de l'attirer contre elle pour l'enlacer avec une tendresse singulière. Ils restèrent serrer l'un contre l'autre durant une bonne paire de minutes, avant que le garçon ne lui dise qu'elle l'étouffait; puis il se glissa hors de la chambre.

    Rose ne tarda pas à faire de même. Elle s'empressa de prendre les vêtements propres posés sur son lit, avant de rejoindre la salle de bain suivit par Hermione. Après une poignée de minutes sous un jet d'eau à peine tiède, elle descendit au rez-de-chaussée pour se servir un bol de céréales, les cheveux encore humides. Évidemment, cette visite lui était complètement sortie de la tête. Elle se souvenait à peine de qui était Luna Dragonneau. A vrai dire la dernière fois qu'elle l'avait vu, elle était à peine âgée d'un an. Assise en tailleur, une moue boudeuse, Rose attendait patiemment l'arrivée de tatie Luna, surnom donné par son frère cadet.
    - Pour la deux-cent millième fois, Luna c'est pas ta tatie. Répéta la fillette. « -Si elle l'est. T'es jalouse parce que c'est pas la tienne d'abord.» En guise de réponse, l'ainée des Weasley tira la langue. Près d'une heure s'écoula avant que l'on frappe à la porte. Rose pouvait apercevoir une femme au physique particulier. Ce que l'on peut dire, c'est que Luna ne passait pas inaperçue . Des cheveux blonds, tombant en cascade dans son dos, des yeux bleus protubérants surmontés de sourcils très clairs. L'homme, quant à lui était assez grand, des cheveux bruns mal coiffés quelque peu rabattus sur le devant. Elle fit signe de se lever à Hugo et le traina jusqu'à la porte d'entrée. - Bonjour Luna, fit-elle avec un large sourire puis son regard se posa sur Rolf Dragonneau. Elle jeta un coup d'oeil à son père avant de l'imiter en tendant la main. - Bonjour monsieur Rolf. Elle remarqua alors la présence de deux garçons qui, à première vue, ne devaient pas être beaucoup plus âgés qu'elle - Je m'appelle Rose Weasley. Et toi tu es.. ? Demanda-t'-elle au premier. En réalité, c'était bien la première fois qu'elle voyait des garçons qui ne faisait pas parti de sa famille mis à part ceux du quartier. D'ailleurs, elle avait un peu de mal à retenir tous les noms de ses cousins, cousines, oncles et tantes. Le soir, elle comptait même les membres de sa famille pour s'endormir.





Dernière édition par Rose J. Weasley le Sam 2 Juin - 11:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorcan Dragonneau


Parchemins : 114
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 22
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Lun 28 Mai - 10:19

    Dans le jardin des Dragonneau, deux petits garçons étaient occupés à se chamailler pour savoir qui des deux donnerait son cadeau en premier.

    -Maman a dit que le mien c'était le plus beau d'abord ! lança Lysander.

    -C'pas vrai tu mens ! C'est le mien le plus beau ! répliqua Lorcan. 

    Les jumeaux avaient beau être très complices, ils étaient en concurrence pour tout et n'importe quoi. Et depuis que leur mère leur avait annoncé qu'ils iraient rendre visite à Ron et Hermione Weasley le lendemain, leur querelle n'en finissait pas. En effet, les deux garçonnets tenaient à offrir un cadeau à la fille des Weasley, parce que selon leur mère "il fallait toujours offrir quelque chose à ses hôtes, surtout quand il y avait des filles". Depuis cette annonce, Lorcan et Lysander passaient leur temps à trouver ce qui pourrait faire plaisir à la fille Weasley. Cette tâche s'avérait bien difficile, d'autant plus qu'il n'avait presque jamais vu de filles de leur vie. Ils en avaient vu des choses ! Botrucs, hippogriffes, dragons, et créatures en tout genre, mais une fille...jamais. 

    Rolf finit par intervenir dans la dispute de ses fils en fin d'après-midi.


    -Vous n'avez cas faire un cadeau à deux. avait-il suggéré, aux bords de la crise de nerfs. 

    Les jumeaux finirent par accepter devant l'air grave de leur père. Après avoir enfin trouvé ce qu'il donnerait le lendemain, les jumeaux allèrent se coucher, excités d'être le lendemain.



    -Tu crois qu'elle est jolie ? chuchota Lorcan à l'oreille de son frère. 

    Lysander haussa les épaules.


    -Elle ne peut pas être pire qu'un dragon. répondit-il après réflexion. 

    Lorcan accepta cette réponse, puis il rejoint ses parents qui étaient déjà devant la porte des Weasley. Luna frappa à la porte avec gaité. Ça faisait si longtemps qu'elle n'avait plus vu ses amis, elle devait être impatiente de les revoir !


    -Bonjour monsieur et madame Ron ! lança Lysander.
    -C'est monsieur Ron et madame Hermione, sale nul ! corrigea Lorcan. 

    Hermione et Ron rigolèrent et les saluèrent à leur tour.


    -Bonjour Luna. Bonjour monsieur Rolf.

    C'était donc elle la fameuse fille Weasley ! Lorcan s'attendait à tout, mais pas à ça, c'était la plus jolie des créatures qu'il avait vu de toute sa petite vie.


    -Moi c'est Lorcan Dragonneau. réussit-il à dire sans bégayer. 

    Lysander se présenta à son tour, ainsi que le petit frère de Rose. 
    Rose sourit à Lorcan, et lui proposa d'aller jouer dans le jardin avec elle et leurs frères. Le petit garçon la suivit sans se faire prier.


    -C'est joli chez toi ! complimenta Lorcan. -Oh, et avec Lysander on avait un cadeau pour toi.

    Lysander hocha la tête en signe d'approbation. Lorcan sortit ensuite le dit cadeau de sa poche et le tendit à la rouquine. C'était du quartz.
     

    -On a trouvé ça pendant un voyage avec nos parents.  
    -En plus c'est rose, et tu t'appelles Rose. ajouta Lysander fier de lui. 

    Le cadeau en soi n'avait pas vraiment de valeur, mais la pierre était plutôt jolie. 

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Lun 28 Mai - 16:05

    Lorcan et Lysander se ressemblait traits pour traits. Il était impossible de les différencier. Hugo et Rose s'échangèrent un regard avant de pouffer de rire. Les jumeaux allaient s'en souvenir des Weasley, et longtemps même. L'inconvénient d'être une fille, était que tous les garçons de la famille l'utilisait comme souffre-douleur. C'était toujours elle qui était victime de leurs blagues de mauvais goût. Et l'un des meilleurs dans ce domaine était incontestablement James. D'ailleurs son cousin lui avait apprit pas mal de chose et il était temps qu'elle les utilises. Elle avait proposé aux autres d'aller jouer dans le jardin, investé de gnomes soit-dit en passant. Son frère et elle y étaient habitués mais on ne pouvait pas en dire autant des deux autres. Tout du moins elle le pensait «- On a qu'a leur dire qu'ils sont gentils comme ça, ils se feront mordre. Ca va être drôle Rosie.», chuchota le roux tandis que Lysander et son frère les suivaient. - On va se faire disputer par maman si on fait ça, répondit la rousse tout en réfléchissant.

    «-C'est joli chez toi ! Oh, et avec Lysander on avait un cadeau pour toi. » La fillette fit des yeux ronds alors que Hugo se retenait de rire devant la gêne de sa soeur. Elle fit volte-face et prit le paquet que Lorcan lui tendait. Les différents stratagèmes qu'elle avait élaboré pour leur faire peur s'étaient évaporés en quelques secondes. Lorsqu'elle l'ouvrit, elle découvrit une petite pierre rose, pas plus grande que la paume de sa main. «-En plus c'est rose, et tu t'appelles Rose.» La remarque de Lysander la fit rougir de plus belle. - Merci. Elle se pencha pour l'embrasser sur la joue mais elle recula lorsqu'elle entendit le rire de son frère cadet. «- Je vais tout dire à Caleb et il va plus être amoureux de toi. Nanananère » se moqua le cadet des Weasley. Caleb Pucey. Lui et sa famille habitait dans la même rue et son père travaillant au ministère, il connaissait Ron. Par conséquent il arrivait que Caleb et sa soeur, Stephany, jouent avec eux. Stephany, toujours Stephany. Hugo en pinçait pour elle, c'était évident. Il n'arrêtait pas de tout reporter à la blonde. - C'est pas mon amoureux, met toi ça dans ta tête de citrouille. Elle croisa les bras et se laissa tomber sur le sol. - Je te parle plus et t'es même plus mon frère. J'aurais dû te donner à la madame aux chats. Elle fourra le cadeau des jumeaux dans sa poche et se remit dans la même position, arborant cet air boudeur. - Je veux pas jouer avec lui, reprit la rouquine en pointant Hugo du doigt. -Lysander dis lui de s'en aller.Elle se releva et attrapa la main de l'autre petit garçon. - Allez viens Lorcan, je vais te prêter MA balançoire. Elle l'entraîna alors jusqu'au bout du jardin, marchant au passage sur les fleurs et en se faisant un malin plaisir de les piétiner. - C'est moche les fleurs. Trop de fleurs, trop de fleurs. Oh regarde celle-là ! Elle lui lâcha la main et s'abaissa pour l'observer de plus près.- C'est une marguerite et hachées, ses racines sont un des ingrédient de la potion.. Elle fut coupée par l'arrivé de Lysander qui, au passage, venait d'écraser la fleur. - De la potion de ratatinage. C'est le cas de le dire, elle est bien ratatinée la pauvre, dit-elle avant d'éclater de rire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorcan Dragonneau


Parchemins : 114
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 22
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Lun 28 Mai - 20:44



    Le cadeau des jumeaux eut l'effet escompté.  La fillette rougit. Elle ne s'attendait visiblement pas à ça. Touchée par leur geste, elle voulut même déposer un baiser sur la joue de Lorcan avant que son petit frère ne commence à se moquer d'elle.


    - Je vais tout dire à Caleb et il va plus être amoureux de toi. Nanananère.

    Les jumeaux s'interrogèrent du regard. C'était qui lui d'abord ! Rose rougit de plus belle et s'énerva encore plus sur son frère.


    -T'as vu elle est aussi rose que son prénom. glissa Lysander à l'oreille de son frère qui s'empêcha bien de rire.

    -Je te parle plus et t'es même plus mon frère. J'aurais dû te donner à la madame aux chats.  Je veux pas jouer avec lui.

    Décidément, Lorcan ne comprenait rien à ce qu'elle racontait, elle avait beau être jolie, la rouquine racontait des choses qui semblaient bien étranges aux oreilles du petit Dragonneau. La madame aux chats ? C'était comme comme créature ça ? Dans sa tête, Lorcan s'imagina un immense dragon qui gardait des minuscules chats. C'était bien étrange. Lorcan lança un regard à son frère pour voir si lui aussi était dans le même état de confusion que lui. C'en était effectivement le cas, Lysander était tout aussi perdu que lui.
     

    -Lysander dis lui de s'en aller.

    La demande de Rose sortit les jumeaux de leurs pensées. Lysander se mit devant Hugo, et s'exécuta.

    -Heu... Bah va t'en. Rose ne veut plus de toi d'abord.  
    Hugo et Lysander se lancèrent ensuite dans une longue course-poursuite, ce qui les amusa tous deux. Pendant ce temps, Rose avant déjà entrainé Lorcan vers le fond du jardin. Que voulait-elle lui montrer déjà ? Une balle en soie ? C'était quoi comme bestiole ? Les seules balles qu'il connaissait étaient celles utilisées pour jouer au Quidditch. Sur le chemin, la petite fille s'amusa à piétiner les fleurs qui se trouvaient sur son passage.
     

    -C'est jolie les fleurs, elles ont tous plein de pouvoirs en plus ! lança-t-il à la rouquine.

    Rose sourit, et montra qu'elle aussi connaissait des choses sur les plantes, et notamment sur les vertus des marguerites. Au même moment, Lysander ratatina la dite fleur sur sa course. Lui et Hugo s'amusaient toujours à se courir après, ce qui faisait bien rire Rose et Lorcan.

    -Alors, ça sert à quoi une balle en soie ? demanda Lorcan le plus sérieusement du monde. 

    Le petit garçon n'avait jamais vu d'objet pareil. A vrai dire, lui et son frère n'avaient pas beaucoup de jouets chez eux, ils préféraient lire tout ce qu'ils pouvaient sur les créatures qu'ils cherchaient avec leurs parents lors de leurs nombreuses escapades. Du coup, ses connaissances en la matière étaient plutôt limitées. 

 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Mar 29 Mai - 20:14


    Rose voyait rouge. Son petit frère avait réussi à la mettre hors d'elle avec une facilité déconcertante. Il avait juste à prononcer un seul prénom pour que la fillette s'énerve. A présent Lysander courrait après Hugo, puis Hugo courrait après lui. A eux deux ils faisaient plus de bruits que tous les Weasley réunit. La rousse éclata de rire lorsqu'un gnome se mit à les poursuivre. «-Alors, ça sert à quoi une balle en soie ? » - Une bal-an-çoire, le reprit-t'-elle en articulant. - C'est ça. Elle montra l'objet du doigt puis se retourna vers le brun. - Une balle, n'importe quoi ! Une balle c'est rond et puis on peut pas se balancer sur une balle espèce de nul. Elle le tira ensuite par la manche et l'obligea à s'asseoir sur la dite balançoire.
    - Tu lances tes jambes en avant quand t'es en haut et tu les replis quand t'es en bas. Voyant la tête de Lorcan, elle s'installa sur l'autre balançoire. Les actes étant plus compréhensibles que les mots, peut-être il allait comprendre plus facilement.

    - Te balances pas trop haut non plus. Non parce qu'une fois Hug' s'est balancé très haut, il a fait un tour complet de la balançoire et papa à dû l'amener à Ste Mangouste, le prévint la rouquine. - Et puis ne te lâches pas pendant que tu te balances, tu vas te faire mal sinon. Elle se tortilla dans tous les sens afin de se mettre correctement avant d'ajouter que ce n'était pas un sport de fillette. - En fait c'est comme voler sur un balais. C'est tatie Ginny qui me l'a dit. Elle se mit alors à se balancer, allant de plus en plus haut et de plus en plus vite. - A trois, je saute. Un..Deux.. Trois. Comme convenu, la petite fille lâcha prise et tomba un peu plus loin. Elle ne pleurait pas. Au contraire, elle riait. Ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ça. D'ailleurs si son frère le disait à leur parents, elle ne toucherait plus aux friandises d'oncle George pendant un moment. - T'es même pas cap de faire pareil Lys.. euh Lorcan. Bon alors Lorcan est plus beau que Lysander qui a de l'herbe sur son short, se dit-elle à haute voix. La jolie rousse se releva et frotta négligemment sa robe. Hermione allait sans doute la réprimander des heures pour s'être salie et, comme d'habitude, Hugo aurait le droit à une simple remarque. De toute manière c'était le chouchou. Il pouvait tout faire. Casser les jouets de Rose, cacher les brosses à dents ou même se goinfrer toute la journée, il resterait le préféré. - Si tu sautes plus loin que moi, je te fais un bisou. Si tu y arrives pas, c'est toi qui m'en fais un, ajouta-t'-elle avec un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorcan Dragonneau


Parchemins : 114
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 22
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Jeu 7 Juin - 22:48



    Plus le temps passait, moins le petit garçon se sentait à l'aise. Rose avait beau être mignonne et intelligente, elle avait le don de déstabiliser Lorcan.


    -Une balle, n'importe quoi ! Une balle c'est rond et puis on peut pas se balancer sur une balle espèce de nul. lui avait-il dit après avoir insisté sur le mot "balançoire". 

    -C'toi la nulle, t'articules pas. marmonna Lorcan vexé de passer pour un idiot. 

    Rose ne broncha pas face à sa remarque, au contraire elle redoubla d'effort pour lui expliquer le principe d'une balançoire. Le garçonnet avait l'impression que la rouquine lui parlait en chinois. Lorcan fronçait les sourcils à chaque parole de la demoiselle: plier les jambes ? Mais dans quel but ? 
    La jeune Weasley s'installa sur la balançoire vide et fit une magnifique démonstration à Lorcan qui commençait à comprendre où elle voulait en venir.


    -En fait c'est comme voler sur un balai. C'est tatie Ginny qui me l'a dit.  

    Au mot balai, Lorcan se redressa, ravi de pouvoir parler de quelque chose qu'il connaissait.


    -Je suis déjà monté sur un balai une fois. Mais ma maman n'était pas très contente... annonça-t-il d'un air rêveur. 

    Le garçonnet se remit à penser à la première fois qu'il était monté à balai. Avec Lysander, ils s'étaient lancés un énième défi des plus stupides, et ce jour-là le défi avait consisté à voler sur le vieux balai de leur père. Rolf avait failli faire une crise cardiaque en voyant ses fils inexpérimentés sur son balai. Les jumeaux s'étaient plutôt bien débrouillés, si on omettait le passage express à St. Mangouste. 


    -A trois, je saute. Un..Deux.. Trois.  

    Les paroles de Rose sortit Lorcan de ses pensées. Il posa ses yeux sur la fillette qui était ravie de faire une démonstration de ses talents à son camarade. La petite fille riait aux éclats, puis elle est défia Lorcan de faire de même.


    -Si tu sautes plus loin que moi, je te fais un bisou. Si tu y arrives pas, c'est toi qui m'en fais un.

    Mais je veux pas de bisou moi. pensa-t-il. Les seuls bisous qu'ils recevaient étaient ceux de ses parents, en recevoir ou en donner un à une fille autre que sa mère était une idée bien étrange pour le petit garçon. Toutefois, il ne fit rien paraitre, si ça faisait autant plaisir à Rose... Et puis il n'était plus à un défi prêt...


    -Trop facile ! déclara-t-il sûr de lui. 

    Sans plus attendre, Lorcan copia les gestes de la jeune Weasley et s'élança dans les airs avec la même dextérité qu'elle. Il prit de l'élan, et une fois au maximum il lâcha prise sans aucune crainte.


    -Hahahahahaha j'ai gagné ! nargua le petit garçon. 

    Rose fit la moue, mais honora sa parole. Elle se rapprocha de lui, et alors qu'il ne s'y attendait pas, elle déposa un baiser sur sa joue. Au même moment, Hugo et Lysander revinrent vers eux, et firent tous deux choqués de la scène qui s'offrait à eux.
     

 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Mar 12 Juin - 16:50

    La petite fille observait attentivement Lorcan tandis qu'il se balançait de plus en plus haut. Lorsqu'il lâcha prise, il atterrit quelques centimètres plus loin qu'elle. «-Hahahahahaha j'ai gagné ! » Comme promis, Rose l'embrassa sur la joue tout en essayant de ne pas rougir. Elle avait peut-être perdu mais elle n'allait pas pour autant arrêter de s'amuser. La rousse n'était pas mauvaise perdante, pas avec le petit brun en tout cas. Au même moment, Lysander et Hugo revinrent vers eux. Le roux leur lança un regard suspicieux puis attrapa le bras de sa soeur. - Je tourne le dos cinq minutes et tu touches à Rosie. Ah ben bravo. Ne-jamais-la-toucher Lorcan, fit-il en sur un ton menaçant. La concernée, quant à elle, se retenait de rire devant la tête des jumeaux. Son frère avait toujours été protecteur envers elle, tout comme le reste des garçons de la famille, mais de là à menacer. En plus de ça, il n'était pas vraiment crédible étant donné qu'il faisait une tête de moins que les jumeaux Dragonneau. Elle demanda ensuite de la suivre, prétextant qu'elle voulait leur montrer quelque chose. Tout cela n'était qu'un prétexte pour que Hugo les laisse enfin.

    C'est alors qu'elle sentit un projectile caoutchouteux et gluant s'écraser dans ses cheveux. - Papa ! C'était une catastrophe, non pire que ça. Elle passait ses mains dans ses cheveux roux, désormais emplis d'une matière collante et odorante, un chewing gum. Rose se dirigeait par la suite vers le salon en pestant après Hugo. «- Qu'est-ce que tu as encore fais jeune fille? » demanda Hermione en l’apercevant. - C'est pas moi maman ! « Fais-moi voir » demanda t-elle s'approchant. « Il est bien accroché, et il a commencé à sécher .. Je crois qu'il n'y a qu'une solution » murmura-t'-elle. - Maman à quoi tu penses ? Demanda la fillette. « Les couper .. » se contenta de répondre Hermione. - QUOOOOOOOOOOOOOOOOOOOI !!! « Calme-toi Rose, je suis sure que tu seras toujours aussi jolie avec les cheveux courts. » dit Luna avec douceur. Adieu, ces longueurs couleurs rousses songea-t'-elle tandis que la sa mère achevait son œuvre grâce à un ciseau. « Voilà .. ». La petite fille poussait un soupir, se préparant au pire, puis se tournait vers le miroir accroché au-dessus du meuble. « T'es même pas belle » se moqua Hugo. La rouquine le foudroya du regard avant de monter l'escalier et de se terrer dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lorcan Dragonneau


Parchemins : 114
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 22
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   Sam 23 Juin - 10:20



    Fier comme un paon, Lorcan était tout rougissant à la fois. C'était la première fois qu'une fille autre que sa mère l'embrassait. Une fois le contact rompu, le petit garçon tourna la tête en direction de son frère. Ce-dernier avait visiblement assisté à la scène, tout comme Hugo.


    - Je tourne le dos cinq minutes et tu touches à Rosie. Ah ben bravo. Ne-jamais-la-toucher Lorcan. lança-t-il en attrapant le bras de sa soeur. 

    Le ton du benjamin Weasley se voulait menaçant, toutefois il manquait de crédibilité devant la taille imposante du jeune Dragonneau. 

    -Mais c'est elle qui m'a embrassé. répondit Lorcan en boudant presque. 

    Hugo le toisa du regard, et pendant un instant, Lorcan pensa que Lysander voulait assassiner le roux. Ils avaient beau se chamailler sans cesse pour un oui ou pour un non, Lysander détestait qu'on s'en prenne à Lorcan, et le contraire était vrai aussi. 

    Rose calma le jeu presque inconsciemment lorsqu'elle demanda aux jumeaux de la suivre pour leur montrer "quelque chose d'incroyable". Les frères Dragonneau la suivirent, intrigués tandis que Hugo ne bougea pas d'un pouce. Les trois enfants se mirent à parler brièvement lorsque Rose se mit à crier en appelant son père. Visiblement contrarié, Hugo avait lancé une chose gluante dans les beaux cheveux de la petite fille. La petite Weasley partit dans le salon pour aller voir sa mère. Ne sachant pas quoi faire, les jumeaux la suivirent une fois de plus. 


    -QUOOOOOOOOOOOOOOOOOOOI !!! s'écria Rose lorsque sa mère lui apprit qu'elle se voyait contrainte de lui couper les cheveux. 

    La petite fille avait les larmes aux yeux, ses cheveux devaient être importants pour elle. Enfin, c'est ce que pensa Lorcan. Luna tenta de la rassurer, sans succès.


    -Ne t'inquiètes pas, ça repousse trèèèèès vite ! lancèrent les jumeaux d'une seule voix, ce qui amusèrent les quatre adultes. 

    Rose ne sembla pas rassurée mais elle se calma légèrement. Enfin, du moins jusqu'à ce que Hugo en rajoute une couche.


    -T'es même pas belle. fit-il. 

    La rouquine le prit mal, et courut se réfugier dans sa chambre. 

    -HUGO VA T'EXCUSER ! [i] lança Ron d'un ton menaçant. 

    Le petit garçon protesta mais finit par monter dans la chambre de sa sœur. 

    -Je pense que nous allons y aller, j'ai promis à mon père de passer.   [i] lança Luna de son habituel ton rêveur. 

    Tout le monde se dit au revoir. Toutefois, Rose et Hugo n'étaient pas encore redescendus et les jumeaux n'eurent pas le temps de monter leur dire au revoir. Une prochaine fois peut-être.


    -J'espère qu'on les reverra. glissa alors Lorcan à l'oreille de son frère, qui hocha la tête pour approuver. 


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

There is always one moment in childhood when the door opens and lets the future in (ft. Lorcan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Region of Hogsmeade :: Other Locations :: Reversing Time-