Poudlard Revival
Cher nouvel élève,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription sur Poudlard revival. Si des questions vous passent par la tête d'ici là, nous répondrons à votre hibou avec plaisir. Il est par ailleurs nécessaire que je vous prévienne que vous rencontrerez beaucoup de monde au fil du temps mais faites attention à vos fréquentations..

Veuillez croire, en l'expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall, directrice.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emily Dubois


Parchemins : 507
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 23
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Jeu 26 Juil - 17:00



     
    Les vacances d'été avaient été longues. D'ordinaire, les enfants aimaient passer deux mois entiers à ne rien faire, mais Emily, elle, n'avait cessé de compter les jours qui la séparaient de sa rentrée à Poudlard depuis qu'elle avait reçu sa lettre pour la célèbre école de magie. 
    Les vacances s'étaient finalement achevées pour laisser la place au mois de septembre, et qui disait premier septembre disait départ à Poudlard. Emily s’était réveillée tôt ce jour-là tant elle était excitée. La perspective d’enfin rentrer à l’école de magie,  la ravissait. La rousse se leva de bonne humeur et descendit dans le salon, avant de prendre son petit déjeuner dans la cuisine du manoir des Dubois. Olivier et Katie étaient émus, et fiers que leur fille unique fasse bientôt ses preuves ; car même si leur fille n’avait jamais encore appris grands choses en magie, il apparaissait clairement qu’elle avait du talent et du potentiel. La demoiselle avait harcelé ses parents tout l’été de questions sur Poudlard, le Choixpeau magique qui l’enverrait dans une des quatre maisons, les professeurs que ses parents connaissaient, ainsi que  les fantômes du château ; si bien qu’Emily connaissait maintenant le lieu aussi bien que si elle y était déjà allée.
    La rouquine remonta dans sa chambre, et finit de faire sa valise rapidement, glissant tous les achats qu’elle avait faits la veille sur le Chemin de Traverse dans sa valise qui était pleine à craquer. La jeune Dubois ne tenait plus en place : elle fit des millions d’aller-retour dans toute la maison, attendant qu’il soit l’heure de partir. S’ennuyant à mourir, la jeune sorcière prit sa baguette flambant neuve et s’amusa à jeter quelques sorts qu’elle avait apprit la veille au soir. La petite Dubois avait été émerveillé par l’accueil de Mr.Ollivander, qui avait reconnu de suite ses parents et les baguettes qu’il leur avait vendu la première fois. Après avoir exécutée tous les sortilèges qu’elle connaissait, la petite fille descendit directement ses affaires dans le salon et s’assit sur sa valise. Ce ne fut qu’une demi-heure plus tard que tous les Dubois partirent de leur manoir, en direction de la Gare de King’s Cross, à Londres. Une fois arrivée, la petite famille se dirigea vers la plateforme qui conduisait à la voie 9 ¾, sous les regards curieux de plusieurs Moldus qui devaient probablement se demander pourquoi une petite fille se trimballait avec un hibou et une aussi grosse valise.
    Emily franchit la barrière avec une petite appréhension, et si elle se prenait le mur ? La fillette prit une profonde inspiration, et se lança sans se poser plus de questions. Le quai de la voie 9 ¾ était pleine à craquer. Certains élèves portaient déjà leurs uniformes, d'autres s'amusaient à terroriser les premières années ou embrassaient leurs parents avant de monter dans un compartiment libre. La rouquine observa ce qui se trouvait autour d'elle, er reconnut quelques visages qui lui étaient familiers : les enfants des amis de ses parents et quelques voisins. La jeune Emily se retourna vers ses parents, la boule au ventre.
     
    -Nos parties de Quidditch vont me manquer. réussit-elle à balbutier avant d'enlacer ses parents. -Je vous enverrai un hibou pour vous dire ma maison.

    Puis Olivier donna ses dernières instructions à sa fille, qui monta dans le train, plus déterminée que jamais à partir. Elle s’installa dans un compartiment vide, en espérant y être tranquille. Elle fît un dernier geste à ses parents, et peu après, le train démarra. Cinq minutes plus tard, deux garçons s'assirent à côté d'elle.


    -Vous... Vous êtes en première année ? demanda-t-elle timidement. 

    Le premier garçon, un brun avec des yeux bleus, confirma en hochant la tête tandis que le second garçon, un brun avec des cheveux légèrement bouclés, se contenta de rester muet.
    .

    -Vous vous connaissez déjà ?  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alan Ekimov


Parchemins : 70
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 23
Localisation : Bristol, UK

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Jeu 26 Juil - 23:52

    Alan savait depuis bien longtemps l'existence du monde magique. Ses parents étant eux-même un sorcier, il s'y connaissait bien question magie. Le jeune garçon avait été baigné par la culture magique ainsi que celles des Moldus. Son père, étant un né-Moldu, avait voulu que son fils connaisse cette culture, et sa mère avait finit par céder, elle qui avait été élevait par une famille de Sang-purs. Il avait était à l'école, contenta chaque jours, chaque mois, chaque années le séparant de son entrée à Poudlard. Lorsqu'il reçut sa lettre pour l'école de magie le jour de son avril, un beau jour d'avril, le jeune homme ne faisait plus rien à son école. Préférant multiplier les bêtises, faire quelques crasses à ses ennemis, et provoquer sa maîtresse. De toute façon, il ne les verrait plus jamais, et à Poudlard, tout le monde se fichait de son cursus scolaire Moldu. Durant l'été le séparant de son entrée dans la célèbre école de magie, le petit Ekimov comptait ses jours avant la rentrée. Jamais il n'avait eut autant voulu entrer à l'école. Et c'était d'ailleurs la dernière.
    Au cours de l'été, ses parents l'emmenèrent faire ses achats au chemin de Traverse. Une fois là bas, ils commencèrent leurs achats. Alan insista pour aller directement lui acheter une baguette, mais ses parents préféraient le faire en dernier. Alors, il proposa d'aller lui acheter un animal. Mais ils préférèrent s'en charger juste avant d'aller chez Ollivander. Sa mère, qui avait toujours était de nature autoritaire, les emmena chercher ses manuels scolaires. Une fois ses livres des sorts, d'enchantements ou encore d'histoire de la magie achetés, ils se rendirent chez l'apothicaire. Tandis qu'Alan parcourait le magasin avec des yeux ronds, ses parents lui achetaient ses fioles, sa balance et son télescope. Ils sortirent du magasin pour acheter un chaudron.

    - Maman ! dit Alan. Je peux avoir lui ? demanda t-il en indiquant un chaudron en or.
    - Non ! Tu dois en avoir un en étain, répondit-elle sur un ton autoritaire.
    - Mais mamaaaaaan ! se lamenta t-il avant de croiser les bras.
    Sa relation avec sa mère avait toujours était très conflictuelle. Il la trouvait parfois un peu trop froide, mais ça c'était certainement à cause de son éducation. Celle-ci avait était élevée par une famille de Sangs-purs, extrêmement strict. Mais Alan ne les a jamais vu, car sa mère fut regné une fois qu'elle épousa un né-Moldu, en l'occurrence, le père de son fils.

    - Arrête de bouder Alan. Après t'avoir acheter tes uniformes, tu auras une glace de chez le meilleur glacier de l'univers ! lui promit son père.
    Alan hocha la tête d'un air enthousiaste avant qu'ils se dirigent avec ses parents chez Mme Guipure, qui vendait des vêtements sorciers. Elle devina qu'ils venaient pour l'uniforme d'Alan. Elle lui fit trois robes noirs de sorciers qui étaient aussi confortable que de la soie. Puis un chapeau lui aussi noir, dans lequel il se sentait un peu ridicule. Il se demanda alors ce que dirait ses anciens ennemis de son école s'il le voyait dans cet accoutrement. Après avoir terminé la partie un peu chiante, ils se rendirent chez Florian Fortarôme.

    - Papa, je peux avoir trois boules ? lui demanda t-il en indiquant les parfums qu'il désirait.
    Son père regarda sa femme, qui hocha la tête - on voyait bien qui avait la culotte dans le couple - puis accepta. Le vendeur leur demanda ce qu'il désirait, Alan commanda une glace trois boules, deux aux cookies et une autre à la fraise avec des morceaux d'un gâteaux Moldu appelé cheesecake. Une fois servis, ils dégustèrent leur glace.

    - Est-ce que je peux avoir un balais ? demanda le jeune homme qui savait pourtant parfaitement qu'il était interdit à un élève de première année d'en avoir un avant leur seconde année.
    - Non, c'est interdit, répondit sa mère en souriant. Mais l'an prochain, on verra si on t'accepte dans l'équipe de Quidditch de Serpentard !
    - Serpentard ?! s'exclama son père. Non non non, mon petit Alan sera un Gryffondor !
    Ses parents commencèrent à entamer une petite querelle concernant la future maison de leur enfant. Mais lui, dans tout ça, il s'en moquait un peu, Serdaigle, Poufsouffle, Serpentard, Gryffondor... Il s'en fichait. Pour l'instant, tout ce qui lui importait c'était de déguster sa glace, d'avoir son chat ainsi qu'une bonne baguette magique lui permettant de faire des tours de magies comme ses parents. Lorsqu'ils terminèrent leur glace, ils se rendirent à la Ménagerie magique où Alan s'acheta un chaton d'environ 5 mois qu'il décida d'appeler cookies dû à la couleur de son pelage qui était beige clair avec des tâches noirs et à sa glace qu'il avait trouvé délicieuse. Puis, enfin, ils se dirigèrent vers l'endroit dont Alan avait le plus envie d'aller : Ollivander. Le fabricant de baguette magique. Un bruit de cloche retentit à l'intérieur boutique une fois qu'ils poussèrent la porte d'entrée. Alan fut très étonné qu'autant de boîtes pouvaient rentrer dans un magasin aussi petit. Un vieux monsieur aux yeux clairs et à l'aspect sénile se présenta à eux.
    - Bonjour à vous, les salua Mr Ollivander avant qu'ils le saluent en retour. Dimitri Ekimov, 29 centimètres, bois de Cornouailles, crin de Licorne, flexible. Mérédith Higgs, 24 centimètres, bois de Houx, ventricule de Dragon, rigide.
    Les parents Ekimov acquiescèrent en souriant. Alan se demanda alors de quoi il parlait en parlant de bois de Cornouailles ou de ventricule de Dragon. Mais le vieil homme ne répondit pas à sa question. Il le mesura un peu partout, lui posa quelques question tel que "De quel main tiens-tu ta baguette ?" et dont il avait répondu "Je suis gaucher". Une fois son petit interrogatoire terminé, il parti dans l'arrière boutique et revint avec une boîte longue et fine.
    - Tiens, essaye la, agite la au dessus de ta tête, lui dit-il en lui tendant une baguette aux motifs étranges et légèrement courbée.
    Il l'agita et quelques étincelles en sortir pour faire tomber plusieurs boîtes au sol. Il la reprit en murmurant des paroles inaudibles, il retourna dans son arrière boutique et chercha d'autres baguettes, il n'en essaya que deux autres avant de trouver la bonne.

    - Bois de sycomore, ventricule de Dragon, 27, 5 centimètres, plutôt flexible, commenta t-il en examinant la baguette magique.
    Avant qu'il lui demande ce qu'était le bois de sycomore et la ventricule de Dragon, Mr Ollivander répondit à ses questions comme s'il avait eu dans ses pensées. Une fois qu'il lui révéla que la ventricule de Dragon appartenait au coeur d'un unique Dragon, ce qui prouvait que sa baguette était unique, ainsi que le bois de sa baguette appartenait à un certain type de personne : les plus avides d'aventures Ils payèrent les 7 Gallions demandés, puis s'en allèrent.


    Alan rentra chez lui avec tout ses emplettes. Il passa sa soirée à s'occuper de son chat, qui était très joueur mais qui se fatiguait trop rapidement. Il ne lui restait pas moins de deux semaines avant la rentrée, il compta chaque jours sans interruption. Pendant ce laps de temps il s'amusait au Quidditch ou s'entraîner - malgré l'interdictions de sa mère - à quelques sorts qu'il avait apprit en lisant ses livres de classe. La 1er septembre arriva plus rapidement qu'il ne le pensait. Il se réveilla à l'aube ce jour là, tellement excité par son entrée dans la prestigieuse école de sorcellerie. Malgré l'heure aussi matinal à laquelle les Ekimov s'étaient levés, ils arrivèrent en retard à la gare King's Cross. Il était presque 11h lorsqu'ils arrivèrent devant l'unique passage menant à la voie 9 3/4. Alan était un peu anxieux à l'idée de traverser un mur de pierre, il avait peur de se le prendre en pleine figure. Mais il refusa lorsque sa mère voulu traverser le passage avec lui. Une fois le passage passé, il avait envie de recommencer. Mais onze allait arriver, il eut à peine le temps d'embrasser ses parents que le train commença à siffler. Après avoir déposé ses bagages, il chercha un wagon vide. La plus part était déjà rempli, et il était bien trop timide pour demander à ce couple de cinquième année de lui céder une petite place. Vers le fond du train, il trouva enfin un bon compartiment qui n'était occupé que par un jeune garçon d'environ son âge aux cheveux bruns légèrement bouclés.

    - Ce compartiment est vide ? demanda Alan avant que le jeune homme n'acquiesce. Salut, je m'appelle Alan Ekimov et toi ?
    Alan lui tendit la main, que le brun serra aussitôt.
    - Potter ? Comme Harry Potter ? C'est ton père ?
    James hocha la tête. Alan fut légèrement impressionné mais essaya de le cacher pour ne pas paraître trop impressionnable. Ils commencèrent alors à parler de tout et de rien, ils se trouvèrent ainsi beaucoup de points communs. Alors qu'ils étaient en pleine discussions sur les maisons de Poudlard, une jeune fille aux cheveux roux flamboyants débarqua vers eux. Timidement, elle leur demanda s'ils étaient de première année. Alan hocha la tête en souriant. Puis, elle leur demanda s'ils se connaissaient. A nouveau, Alan se chargea de répondre :
    - Non, on vient de se rencontrer. Tu veux t'asseoir ?
    Elle acquiesça en souriant, puis s'assit à la droite du jeune Ekimov et en face du jeune Potter. Ce dernier lui demanda alors comment elle s'appelait.


Dernière édition par Alan Ekimov le Ven 27 Juil - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
James Potter


Parchemins : 90
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Ven 27 Juil - 13:26

    Le grand jour était arrivé, la lettre de Poudlard venait d'arriver. Ginny Potter était plus excitée que son fils James, elle avait réveillé son fils en criant comme une hystérique. Le brun n'avait pas comprit à ce qui se passait, sa mère était rentrée en trombe dans sa chambre en criant " Ta lettre est là !", elle avait certainement réveillé toute la maison. Le garçon l'avait fixé durant quelques instants et ne comprenait toujours pas puis décida qu'une lettre pouvait attendre un peu puis il se recoucha. Sans surprise sa mère se mit à le secouer. - C'est ta lettre de Poudlard James, expliqua plus ou moins calmement la rousse. James bondi de son lit, puis suivit sa mère dans le salon, elle était là, sur la table basse, cette fameuse lettre.Le jeune garçon un peu tremblant la prit dans ses mains puis la retourna pour admirer le sceau de Poudlard. Sa mère regardait au-dessus de son épaule tout excitée. - Ouvre là ! Puis des pas se firent entendre derrière eux, un jeune garçon brun comme son grand frère venait de rentrer dans la pièce, il se frottait les yeux d'une main et de l'autre tenait une vieille peluche en forme de licorne. - Viens Albus,ton frère a reçu SA lettre,s'exclama la rousse toute contente. Le petit Albus s'en fichait un peu et s'installa dans le canapé, boudeur, avec sa licorne sur les jambes, il observait jalousement son grand frère. Ce dernier ouvrit enfin sa lettre, tout doucement, pour embêter sa mère.- Allez vas-y franchement ! s'énerva sa mère qui ne tenait plus. Bon, elle n'allait plus tenir, James arracha le reste de l'enveloppe et découvrit sa lettre de Poudlard. Le jeune garçon avait un sourire plaqué sur son visage tout le long de la lettre, ce n'était pas étonnant qu'il aille à Poudlard mais on ne reçoit qu'une fois sa lettre. Ginny regarda immédiatement la liste de fournitures, une autre étape importante allait venir pour son fils, le choix de sa baguette. Une fois remit du choc James était très heureux et garda cette joie durant plusieurs semaines. Immédiatement après l'ouverture de la lettre Ginny se précipita d'en informer tout le monde. Albus lui boudait toujours dans son coin, il n'était pas le centre de l'attention et cela l'embêtait contrairement à Lily, qui elle, était vraiment contente pour son grand frère.

    Harry avait proposé d'être celui qui accompagne son fils sur le chemin de traverse, en effet Ginny était vraiment trop excitée et elle n'était pas vraiment discrète. En ce moment les journalistes, sont à la recherche de scoop, et cet évènement comme les premiers achats de Poudlard de James Potter sur le chemin de traverse serait vraiment bien pour un bon scoop d'autant plus s'il y a une photo en prime du jeune Potter et sa baguette magique. Depuis que le monde avait appris la naissance des enfants Potter leur but était d'avoir des photos des jeunes enfants, chose compliquée vu que Ginny & Harry protègent au maximum leurs enfants de cette possible médiatisation. Comme Ginny ressemblait à une hystérique, le fait que ce soit Harry qui accompagne son fils était l'un des meilleurs choix. Cependant, ils ne pouvaient éviter les journalistes cette fois mais ils avaient un plan.

    9 heures du matin, en plein mois d'août, rare sont les gens qui sont déjà debout prêts à faire des achats sur le chemin de traverse, même s'il y en a quelques uns. Pour éviter qu'ils soient repérés trop vite, Harry accompagné de son fils transplana dans une ruelle du chemin de traverse. Pendant que le père allait chercher les livres et les quelques accessoires comme le chaudron, James lui devait s'occuper de l'achat de sa baguette, chose la plus importante, un cap qu'il devait passer. La boutique de Mr Ollivander se tenait juste en face de lui, à travers la vite il voyait bien que l'homme l'avait vu et il le regardait fixement pour voir quand le jeune garçon allait enfin franchir la porte. James se lança, et poussa la porte, le tintement de cloche se fit entendre. Le brun s'avança près du comptoir où Mr Ollivander le scrutait avec grande attention.

    - Mr James Potter, je présume. Vous ressemblez fortement à votre père... fit le vieil homme.
    Pour seule réponse le garçon acquiesça avant d'observer l'homme qui c'était jeté sur les baguettes. Activement, il cherchait celle qui pourrait lui correspondre. Il en retira certaines de leurs boîtes, pour les regarder, des fois il se mettait à regarder l'une d'entre elles puis le jeune homme comme s'il était marqué sur son visage que c'était la baguette idéale. Lorsqu'enfin l'homme s'arrêta quelques instants, sur une baguette.
    - Cela devrait être parfait, murmura l'homme dans ses moustaches. Il tendit alors la baguette à James qui la prit immédiatement entre les mains, elle était parfaite, il avait senti ce lien se créer entre eux en quelques instants. - Ébène et Licorne, Vingt-huit virgule soixante-quinze centimètres, Légèrement élastique, expliqua Mr Ollivander tout en souriant. - Merci monsieur Ollivander, lâcha James avant de lui donner ses 7 gallions.

    A l'extérieur du magasin son père l'attendait, sans aucun achat entre les mains, comme pour répondre à l'étonnement de son fils Harry lui montra sa poche.
    - Tous tes livres sont là, je t'ai attendu pour le reste. Le reste était l'achat d'instruments ainsi que des ingrédients pour les potions. La foule commençait à devenir de plus en plus abondante, et quelques gens se retournaient sur le passage des deux Potter dans quelques minutes les journalistes en mode Skeeter allaient arriver en trombe. Ils se dépêchèrent de se rendre chez Mme Guipure pour acheter quelques vêtements pour le futur élève de Poudlard. Lors d'un essayage James avoua une chose à son père. - Je suis certain d'aller à Gryffondor, comme toi et maman je n'ai aucun doute là-dessus. Harry fixa longuement son fils. - Alors tu iras à Gryffondor. Imaginons que tu atterris dans une autre maison, crois moi James je serais fier de toi dans tous les cas, ainsi que le reste de la famille. Une fois cette discussion terminée ainsi que les essayages, ils se dirigèrent vers la ménagerie magique. De suite le brun se dirigea vers les chouettes, il trouvait que cet animal avait plus d'utilités qu'un crapaud. Puis au moins dès qu'il souhaite le jeune homme peut utiliser sa chouette pour correspondre avec sa famille, c'est beaucoup mieux que les chouettes et hiboux de Poudlard certainement fatigués de leurs nombreux voyages. Une fois sortit de la boutique une foule de journaliste était là, des flashs retentirent dans tous les sens, la balade sur le chemin de traverse s'achève maintenant. Les journalistes comme des vautours tentèrent de faire parler Harry et son fils, mais rien ne sortit de leurs bouches. ils se dépêchèrent de se détacher de cette foule pou transplaner avec leurs achats, qui heureusement étaient tous faits.

    La veille du départ de James, sa grand-mère maternelle Molly Weasley avait décidé de faire une petite fête, chose qu'elle fait pour chaque départ de ses petits-enfants à Poudlard. Toute la famille était là, même Teddy avec ses cheveux jaunes citrons. Grand-mère Weasley avait lâché quelques larmes, comme d'habitude, et avait déclaré qu'il devenait enfin un homme. Grand-père Weasley lui était trop occupé à parler objets moldus avec tante Hermione, toujours cette histoire de canard en plastique. James était content il pouvait voir ses cousins cousines, dont sa cousine préférée Rose. Albus faisait toujours la tête, encore jaloux que toute cette attention n'est pas pour lui, mais cela sera le cas l'an prochain, chacun son heure de gloire. D'ailleurs ce dernier n'avait pas trop aimé voir la photo de son père & James à la une de la gazette du sorcier, il c'était enfermé dans sa chambre vert de jalousie. Notre James lui s'enfichait, chose qu'il n'aimait pas c'est que la plupart des élèves de Poudlard vont tous vouloir devenir son ami, juste par intérêt. Par chance il y avait déjà quelques uns de ses cousins qui sont à Poudlard. La fête se termina assez tard. James se coucha mais il n'arriva pas à fermer l'oeil de la nuit, il avait trop peur d'avoir oublié de mettre des choses dans sa valise alors qu'il savait que tout y était.

    L'heure du réveil arriva très vite, Ginny Potter était vraiment agitée pire que lorsqu'il a reçu sa lettre de Poudlard. Toute la petite famille Potter devait aller ensemble à la gare, Harry avait réussi à obtenir une voiture pour s'y rendre tranquillement. Albus était toujours boudeur, une seconde nature chez lui, avec lui c'est tout ou rien. Lily elle aidait son grand frère à porter la cage de sa chouette, qu'elle avait surnommé boudineur en hommage à Albus. Donc tous ensemble en compagnie des deux boudineur ils étaient sur le quai de la voie 9 3/4, il n'y avait pas d'adieu déchirant ou quoique ce soit, juste une promesse d'écrire au plus vite. Harry & Ginny enlacèrent leur fils, Albus lui faisait toujours la tête alors James lui donna une petite claque sur le visage.
    - Arrête de faire la tronche l'an prochain ce sera ton tour. Puis Lily lui sauta dessus sous le regard exaspéré de leur frère. Une fois les embrassades fini James monta dans le train, il trouva un compartiment assez rapidement au fond du train.

    Le brun observait le quai et les parents qui ne veulent pas lâcher leurs enfants. Lorsque quelqu'un ouvrit la porte de son compartiment, un jeune garçon aux yeux bleus. Le jeune homme lui demanda si le compartiment était libre et James le confirma d'un signe de tête. Le garçon se nommait Alan Ekimov un nom à consonance Russe. - Je suis James Potter, fit enfin le brun un peu tendu. Bien sûr, Alan lui demanda si son père était le célébre Harry Potter, le garçon déjà lassé lui répondit que oui. Cependant ils changèrent vite de discussions, le Quidditch. Tout le monde dans le monde sorcier aime le Quidditch enfin mis à part Hermione Weasley qui à chaque fois quand elle écoute les exploits de Ginny s'exclame que c'est un sport de brut. D'ailleurs des matchs Potter/Weasley chaque été tante Hermione était vraiment exaspérée et faisait la tête à oncle Ron, qui lui s'amusait bien. James curieux demanda à Alan s'il avait des origines Russes, et ce dernier le confirma. Quand tout à coup une jolie rousse entra dans le compartiment, elle n'était pas très à l'aise. Alan en gentleman l'invita à se joindre à eux, la jeune fille entrait aussi en première année. Elle leur demanda s'ils se connaissaient déjà, Alan répondit de suite qu'ils venaient de se rencontrer. - Tu te nommes comment ? demanda le brun poliment. Lui c'est Alan, et moi je suis James.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily Dubois


Parchemins : 507
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 23
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Ven 27 Juil - 18:23



    Les deux jeunes garçons du compartiment intimidaient beaucoup la rouquine, peut-être parce que la fillette n'avait pas vraiment d'amis sorciers. Effectivement, ses réels amis étaient des moldus dans la mesure où ses parents avaient tenu à ce qu'elle aille dans une école moldue, estimant que ça ne pouvait que lui être bénéfique. 
    Le jeune garçon aux yeux bleus l'invita amicalement à s'asseoir avec eux, chose qu'elle accepta avec plaisir.


    -Tu te nommes comment ? Lui c'est Alan, et moi je suis James. demanda le second garçon après que le dénommé Alan lui ait dit que c'était la première fois qu'ils se parlaient. 

    -Moi c'est Emily. Emily Dubois. réussit-elle à dire normalement. 

    En observant James de plus près, elle le reconnut, ce n'était d'autre que le fils du célèbre Harry Potter. Olivier et Katie avaient souvent parlé de lui et de Ginny Potter à la fillette, qui avait été émerveillé par son histoire. Se retrouver devant le fils de l'homme moderne le plus connu chez les sorciers impressionna la rouquine, mais cette-dernière tenta de ne pas le montrer, elle se doutait bien que James devait en avoir marre de cette célébrité non-voulue, des tas de gens devaient vouloir être son ami juste pour son nom...


    -Je vous ai entendu parlé de Quidditch. Vous avez une équipe fétiche ? Mes parents jouaient dans l'équipe de Gryffondor... Vous connaissez peut-être mon père d'ailleurs... Vous avez une idée de la maison dans laquelle vous serez envoyés ?  questionna-t-elle. 

    Emily se tut d'un seul coup, elle se rendit compte qu'elle s'était mise à parler en continu et elle ne voulait pas paraitre trop ennuyante, mais la fillette était vraiment curieuse. 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alan Ekimov


Parchemins : 70
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 23
Localisation : Bristol, UK

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Ven 27 Juil - 21:45

    La rousse se présenta comme étant Emily Dubois. Dubois. Quel étrange nom, se dit Alan. Elle paraissait aussi impressionné que lui lorsqu'elle apprit que James était l'enfant du célèbre Harry Potter. Mais, à l'instar du jeune russe, elle avait décidé de paraître impassible. La rouquine commença à se lancer dans un monologue en parlant du Quidditch, de son père, ainsi que des maisons de Poudlard. Alan essaya de suivre, tant qu'il pouvait. James répondit avant lui, il désirait aller à Gryffondor, comme elle. Tandis que le petit Alan, lui, ne savait même pas où il désirait aller, toutes les maisons lui convenait. Ce dernier se demanda bien qui pouvait être son père, mais il ne fit aucun commentaire là dessus.
    - Euh, moi j'ai pas vraiment de préférences, ce contenta de répondre le petit brun à la question de Emily.
    Il avait l'impression d'être le seul premier année du Poudlard Express à ne pas avoir de préférences pour une maison. Il avait toujours entendu dire par ses parents que Gryffondor et Serpentard étaient les meilleurs maisons. Mais il préférait construire lui-même son propre avis. Il ne voulait pas avoir de préférence et être déçu en atterrissant dans une autre maison. Un millier de questions traversèrent alors son esprit tel que : Est-il possible qu'un élève atterrisse dans une maison qu'il déteste et qu'il choisisse de changer ? Et le laisseraient-t'ont le droit de modifier de maison ? Si on déteste tout les élèves de notre maison comment on fait ? Et si on déteste ceux avec qui ont partage notre dortoir ? Mais quelque chose vint troubler ses pensées ; ils entendirent une voix dans le couloir, criant le nom de différentes friandises magiques qui mettaient l'eau à la bouche. Les trois apprentis sorciers se regardèrent en même temps, puis se mirent à rire avant de sortir en trombe de leur compartiment.

    - Bonjour mes enfants, leur dit la dame qui poussait un chariot remplis de friandises. Qu'est-ce qui vous ferez plaisir ? J'ai des Chocogrenouilles, des Fizwizbiz, des Patacitrouilles, des Dragées surprises de Bertie Crochue, des Ballongommes et bien d'autres !
    Tout ces bonbons leur donnèrent énormément envie. Alan adorait les confiseries du monde magique, ses préférés étaient les Chocogrenouilles ainsi que les Patacitrouilles. Les trois nouveaux élèves achetèrent un peu de tout et se retrouvèrent avec une montagne de bonbons dans les bras. Alors que Alan était en train de déguster un fondants du Chaudron, James aborda le sujet des lettres de Poudlard, leur demandant de raconter comment il l'avait reçu et dans quel circonstances. Celle du jeune Ekimov n'était pas importante mais il répondu tout de même en premier :
    - Oh, rien d'important, j'ai reçu ma lettre le jour de mon anniversaire, au matin. Mon père m'a réveillé aux aurores pour me l'annoncer. J'étais tellement excité. Mais, c'était rien comparé à mon père qui était aux anges. C'était le plus beau jour de ma vie ! Et vous deux ?
    Il écouta ses camarades tout en reprenant une Patacitrouille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
James Potter


Parchemins : 90
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Dim 29 Juil - 23:00

    Emily Dubois, voilà comment s'appelait cette jeune rousse. Elle avait quelque chose en elle qui donnait envie à James de la connaître un peu plus. Une part de mystère, qui peut se lire dans ses yeux. Cette fille attirait la sympathie cela se voit immédiatement, ce n'est pas une de ses filles qui se vante à longueur de journée, une fille simple.
    Elle demanda qu'elle était leur équipe préférée de Quidditch.

    - J'aime bien tout le monde, après tout que cela soit une équipe ou une autre le Quidditch reste le même. D'ailleurs dès que je le peux je compte m'inscrire dans l'équipe, et vous ? En tout cas ton nom me dit quelque chose, mon père m'a déjà parlé d'un certain Olivier...
    Puis elle posa la grande question que tout le monde dans ce train posa à ses camarades. Dans quelle maison ils se voyaient ? Le brun avait déjà sa réponse au bord des lèvres alors qu'Alan répondit que lui n'avait aucune préférence ce qui laissa bouche bée James.
    - Sérieusement ? Tu n'as aucune préférence, même pas un petit peu ? Je voudrais être à Gryffondor, et je sens que toi Emily tu le seras aussi, tu as tout d'une lionne, fit-il en lui souriant.
    Certes, il parlait surtout de ses cheveux mais la jeune femme n'avait pas l'air mauvaise donc chose sûre elle n'irait pas à Serpentard. D'un seul coup une voix de femme se fit entendre, elle criait le nom de friandise. Les trois jeunes gens rigolèrent, puis la vieille femme arriva présentant ses bonbons. Tout le monde se jeta en quelque sorte sur le chariot pour prendre différentes sortent de bonbon.
    - Dites comment ça c'est passé le jour de la réception de votre lettre ? Ma mère était une véritable hystérique...
    Puis le jeune homme écouta les récits de ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily Dubois


Parchemins : 507
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 23
Localisation : Hogwarts

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Lun 30 Juil - 18:04



    Le Quidditch. Un des sujets que la jeune rouquine maitrisait le mieux. Il fallait dire que dans sa famille, on ne plaisantait pas sur ça. Que ce soit ses parents, son frère, sa soeur et même sa cousine, toute sa famille mettait le Quidditch en haut de ses priorités.


    -C'est sûr que chaque équipe apporte quelque chose de plus. dit-elle pensivement après que James lui ait dit qu'il n'avait pas vraiment d'équipe favorite.

    Lorsque James évoqua le nom d'Olivier, les joues d'Emily rosirent légèrement. Elle ne voulait pas paraitre prétentieuse en parlant de la réussite de son père...


      - C'est mon père. répondit-elle timidement. -Il était capitaine, et il joue dans une bonne équipe en ce moment... Enfin bref, j'aimerais bien rentrer dans une équipe à Poudlard, mais je ne pense pas avoir assez de talent pour ça.

    Cette dernière phrase n'était pas totalement exact. La demoiselle se débrouillait plus que bien sur un balai, mais une fois de plus, la vanité et la prétention n'était pas son fort. 

    La séquence Quidditch terminée, l'autre grande préoccupation des premiers années fut mise sur le tapis: la répartition. Tout comme James, la rouquine fut étonnée lorsque Alan leur dit qu'il n'avait absolument aucune préférence.


    -Tu dois bien être la première personne que je rencontre qui n'ait pas d'envie particulière concernant les maisons de Poudlard !

    James alla dans son sens, et ajouta que pour sa part il aimerait bien faire parti des rouges et ors.


    -Je voudrais être à Gryffondor, et je sens que toi Emily tu le seras aussi, tu as tout d'une lionne.  fit James en lui souriant. 

    Une fois encore, les joues de la demoiselle se mirent à se colorer.


    -Vr...Vraiment ? bredouilla-t-elle avant de se reprendre. -C'est vrai que j'aimerais bien aller dans la même maison que mes parents, mais Serdaigle n'a pas l'air mal non plus, c'est là où était ma cousine et ma soeur. reprit-elle pensivement. 

    Elle n'eut pas le temps d'aller plus loin. Une voix de femme visiblement proche se mit à crier le nom de friandises plus délicieuses les unes que les autres. Les trois futurs élèves se levèrent d'un bond, pressés de se gaver de confiseries. Après avoir payé la vieille dame, Alan, James et Emily se rassirent pour continuer leur discussion.


    -Dites comment ça c'est passé le jour de la réception de votre lettre ? Ma mère était une véritable hystérique...

    Alan raconta que pour sa part, il l'avait reçu pour son anniversaire dans l'excitation générale.


    -J'ai dû la recevoir en avril aussi, je ne me souviens plus très bien. Je rentrais de mon école moldue quand mon père m'a donné la lettre avec un sourire jusqu'aux oreilles. Le soir, toute la famille était là pour fêter la nouvelle. Tous des vrais hystériques... Ils ont même commencé à parier sur ma maison. dit-elle le sourire aux lèvres. 

    Les trois enfants continuèrent à parler de tout et de rien, allant de la cuisine à Poudlard à leur famille respective, en passant par les personnes de Poudlard qu'ils connaissaient déjà.


    -Tiens, on dirait qu'on arrive bientôt. fit remarquer la jeune fille, une chocogrenouille à la main. -Nous devrions nous changer je pense, tout le monde commence à s'agiter.

    Emily avait raison. À peine eurent-ils le temps de mettre leurs robes de sorciers, que le train commença à freiner. Cinq minutes plus tard, ils étaient dans la gare de Pré-au-lard.


    -Les premières années, suivez-moi ! lança une voix grave. 

    La rouquine releva la tête pour voir à qui elle appartenait, et fut étonnée de voir un homme gigantesque avec une longue barbe. Certes, sa famille lui avait parlé d'Hagrid, mais la demoiselle ne s'était pas imaginé à quel point il serait beaucoup plus impressionnant que dans ses pensées. Emily se ressaisit, et suivit ses nouveaux amis vers un immense lac avec de nombreuses barques. Alan, James et Emily se mirent dans une de ces barques, accompagnés d'une blondinette qui se tut pendant tout le trajet.


    -Restez ici, je vais chercher la directrice pour qu'elle vous emmène dans la Grande Salle pour la répartition. lança Hagrid avant de partir non sans discrétion. 

    Cinq minutes plus tard, une sorcière vêtue d'une longue robe vert émeraude arriva devant eux, l'air sévère.


    -Comme vous le savez, vous allez chacun d'entre être reparti dans une des quatre maisons de cette école: Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard. Votre maison sera comme votre seconde famille, ce moment est donc très important. Des questions ? demanda la directrice d'un ton qui ne donnait pas vraiment envie d'en poser. -Bien, suivez-moi en silence. .

    Dans un silence presque religieux, tous les élèves suivirent la directrice, à la fois angoissés et stressés de ce qui les attendait. Ils entrèrent dans la Grande Salle qui était magnifiquement décorée pour l'occasion.


    -Wouah ! laissa échapper la jeune Dubois. -C'est vraiment beau. glissa-t-elle à l'oreille de James et Alan. 

    Le groupe de premières années s'arrêta brusquement. Devant eux, un vieux chapeau rapiécé était posé tranquillement sur un tabouret qui se trouvait en face de quatre grandes tables remplies des élèves plus âgés. 
    La chapeau se mit soudain à chanter, exposant les qualités des quatre maisons de l'école. Une fois la chanson finie, la directrice se racla la gorge et reprit la parole.


    -Bien, quand je dirai votre nom, vous vous mettrez sur le tabouret et je poserai le Choixpeau sur votre tête.

    Un chapeau ! C'était donc ça qui allait décider de leur sort ! De toutes les questions qu'elle avait posé à ses parents, Emily avait totalement oublié la répartition.


    -Emily Dubois.

    À son nom, son estomac se mit à se nouer. Hésitante, elle se dirigea vers le tabouret et lança un dernier coup d'oeil à ses deux nouveaux amis avant de déposer le Choixpeau sur sa tête.


    -Hum, je vois d’immenses qualités en toi. Beaucoup d'intelligence, d'ambition et de courage… Trois qualités vénérées dans trois différentes maison…Tu aimes beaucoup les études… Tu feras une excellente Serdaigle tu sais ? Toutefois je ne crois pas que c’est là-bas où tu dois être… Mais où vais-je donc te mettre…

    Dans la salle, un silence de plomb s’installa. Habituellement, le Choixpeau ne mettait pas autant de temps à se décider ! Quelques élèves s’échangèrent des regards curieux, et certains professeurs arboraient un léger sourire. Emily, elle, était totalement paralysée, elle détestait être le centre de l’attention. Puis le Choixpeau reprit après quelques secondes de silence.


    -Un grand potentiel, oui… continua le chapeau. -Je vois que tu ressens le besoin de protéger tes amis en utilisant ton intelligence voire ta ruse. Oh ! s’exclama-t-il, ce qui fit sursauter la petite fille. Oui, après tout je sens que c’est là-bas où tu seras le mieux. Je vais donc t’envoyer à… GRYFFONDOR !

    La table des rouges et ors applaudit bruyamment, ravie d'accueillir une autre lionne dans ses rangs. Emily rejoignit la table des Gryffondors, à côté d'un autre premier année. Quelques secondes plus tard, ce fut le tour d'Alan et de James, et au plus grand plaisir de la jeune rouquine, ils furent également envoyés chez les lions. 

 





Dernière édition par Emily Dubois le Lun 30 Juil - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alan Ekimov


Parchemins : 70
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 23
Localisation : Bristol, UK

Grimoire
Relations:

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Lun 30 Juil - 20:33

    Alan avait toujours adoré le Quidditch, son équipe préféré étant les Catapultes de Caerphilly. Il avait toujours rêvé rejoindre l'équipe de sa maison à Poudlard. Jusqu'à ses huit ans, le petit Ekimov se voyait déjà grand joueur de Quidditch. Il va souvent voir des matchs avec ses parents, aussi fan que lui pour ce sport si prestigieux. Alan se demandait bien où se trouver Poudlard. Très loin évidemment. Ils parlent encore durant de longues heures, jusqu'à ce que le train se mit à s'ébranler. Emily en déduisit qu'ils allaient étaient arrivés. Ils se chargèrent de mettre leur robe de sorcier le plus rapidement possible. Une fois cela fait, ils se chargèrent de ranger le reste de leur friandises dans leur poche. Alan eut à peine le temps d'avaler une Patacitrouille qu'une grosse voix s'éleva au dehors du train, couvrant le bruit des élèves se pressant dans le couloir du train :
    - Les premières années, suivez moi !
    Avec leur bagages, Alan, James et Emily suivirent les autres élèves jusqu'à un homme. Un très très grand homme. Ses cheveux étaient noirs mais commençait à grisonner, à l'instar de sa barbe. Ses yeux étaient petits et noirs, mais pas mauvais. Il souriait aux élèves qui se pressaient devant lui. Le nouvel élève comprit qui était ce demi-géant, c'était Hagrid. Ses parents lui en avaient déjà parlés. Sa mère plus en mal qu'en bien, tandis que son père n'en disait que du bien. Il leur fit signe de le suivre. Ils arrivèrent devant un lac, où des barques les attendaient. Ils montèrent tous dans une barque à quatre, Alan monta dans une avec ses deux nouveaux amis ainsi qu'une petite blonde qui semblait muette. Mais elle laissa pousser une acclamation en écho avec les autres en voyant Poudlard. Le château était immense et magnifique. Ils avaient tous hâte de pénétrer dans le château. Une fois arrivé sur la terre ferme, ils arrivèrent devant un portail avec deux sangliers ailés. Ils traversèrent le parc, jusqu'à arriver devant la porte d'entrée. Ils passèrent la porte et arrivèrent dans ce qui devait servir de hall. Devant eux se trouvait un immense escalier, sur les murs étaient accrochés de tableaux avec des personnalités qui bougeaient dans tout les sens et chuchotaient à l'oreille de leur voisin lorsque les premières années passaient près d'eux.
    - Ce sont les premières années, dit un vieil homme avec un chapeau pointu particulièrement long à sont voisin, une grosse femme très peu vêtu.
    Hagrid les laissa face à une femme avec un chignon serré, portant une robe vert émeraude, un chapeau pointu assorti ainsi que des lunettes carrés devant son regard strict.

    - Comme vous le savez, vous allez chacun d'entre être reparti dans une des quatre maisons de cette école: Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard. Votre maison sera comme votre seconde famille, ce moment est donc très important. Des questions ? demanda t-elle. Bien, suivez-moi en silence.
    Les élèves la suivirent, en silence, lorsqu'elle ouvrit les portes, un sentiment d’inquiétude parcourue Alan. Il sentait tout les regards des élèves se posaient sur lui, il se sentait comme un tigre dans une cage. Pour oublier cette sensation que tous le monde l'observaient, il se mit à scruter la Grande Salle. Des tables parfaitement décorées, des quatre sabliers servant certainement à comptabiliser les points des maisons, le plafond était étoilé, comme à l'extérieur et des bougies volantes éclairent la salle. Ils arrivèrent devant la table des professeurs où une chaise à trois pieds les attendaient, avec un vieux chapeau tout rapiécé posé dessus. C'était donc ça le fameux test pour connaître sa maison. Il fallait simplement poser un chapeau sur sa tête. Alan s'était déjà imaginé devant faire des tours de magie ou de devoir combattre en duel un autre de ses camarades et que le gagnant irait dans la maison de son choix tandis que l'autre devrait faire la courte paille avec un des professeurs.
    McGonagall prit le chapeau dans sa main avant de sortir un rouleau de parchemin de sa poche et commença à lire un premier nom :

    - Miranda Agron !
    La petite blonde de la barque essaya de s'extirper de la foule d'élèves, une fois sortie elle s'assit sur le tabouret et le professeur McGonagall déposa sur sa tête le chapeau. Ils n'attendirent seulement quelques minutes avant que le Choixpeau sorte :
    - SERDAIGLE !
    Une des quatre tables acclamèrent la venue - timide - de la petite blonde. Ils appelèrent quelques élèves, dont Emily, qui, comme les prédictions de James, atterrit à Gryffondor. Puis, ce fut au tour d'Alan. Il s'avança timidement jusqu'au tabouret. Il sentait tout les regards vers lui, il avait l'impression que son visage allait tourner au rouge. A peine le Choixpeau avait effleuré sa tête, qu'il lança :
    - GRYFFONDOR !
    Des acclamations et des applaudissements se firent entendre à la table tout à gauche. Il se dirigea à la table et s'assit juste à la gauche d'Emily. Peu de temps plus tard, James vint les rejoindre, lui aussi été admis à Gryffondor. Cela promettait d'être une année des plus [/color]formidables.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
James Potter


Parchemins : 90
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   Mar 31 Juil - 12:54

    Le voyage fut très rapide, les jeunes gens étaient déjà en train d'enfiler leur tenue de sorcier que quelques minutes plus tard le train arriva déjà à Prè-au-lard. Traînant leur bagages derrière eux les premières années rejoingnèrent Hagrid. Le demi géant, toujours aussi impressionnant surimpression de le voir, à vrai dire James l'avait croisé qu'une fois mais il était encore petit cependant cela l'avait marqué au fer rouge. Ils laissèrent leur bagages pour monter dans un barque, très petite. Ils étaient restés tous les trois, mais il y avait également une petite blonde qui n'avait pas l'air rassurée. James tentait de se retenir, il savait que dans le lac il y avait un calmar géant et la peur des pieuvres du garçon lui fit un peu paniquer. Un calmar, une pieuvre presque la même chose. Le brun n'arriva pas à s'émerveiller devant la vue du château, toujours à jeter des coups d'oeil frénétiques vers le lac.

    Une fois arrivé le brun se permit de souffler un bon coup, puis ils s’avancèrent tous ensemble. Dire que parmi eux, il y allait avoir des personnes qui allaient devenir leurs amies et leurs ennemis, mais pour le moment ils avaient encore le temps. Hagrid les laissa pour laisser place à la directrice, le professeur McGonagall. Elle débuta son discours qu'elle devait certainement répéter en boucle depuis plusieurs années, puis tous ensemble ils entrèrent dans la grande salle. Tante Hermione lui avait dit que c'était très impressionnant, cependant le brun ne trouvait pas le mot exact pour qualifier cela. James revint très vite à la réalité quand il remarqua que tous les élèves les regardaient avec attention, ce qui est un peu déroutant. La directrice alors fit découvrir aux nouveaux arrivant, celui qui décidera de leur destin. Un chapeau qui ressemblait à ceux d'une vieille femme de la famille Weasley était posé sur un tabouret en bois. Bien sûre la tension augmenta parmi le groupe des nouveaux, un par un ils passèrent sous le choixpeau. Chaque maison qui accueillait un nouvel arrivant applaudissait le nouveau venu, chez les Serpentard par contre les applaudissement étaient moins nombreux comparé aux autres maisons. Emily fut la première des trois à se faire répartir, et comme l'avait prédis James le choixpeau lui choisit Gryffondor tout comme pour Alan. Il ne restait plus que le brun dans le petit groupe de trois et il était certain d’atterrir à Gryffondor avec eux.

    Quand ce fut son tour James un peu stressé des regard posés sur lui s'avança un peu trop vite, il s'installa sur la chaise en bois et à peine le choixpeau arriva sur sa tête qu'il cria le nom de Gryffondor. Ce fut une grande joie pour le brun qui courra rejoindre ses amis. Une fois la répartition terminé la directrice fit un discours. L'entente entre les maisons et le plus important, ils devaient donc être tous unis même, la femme visait surtout Gryffondor et Serpentard. Une fois le discours fini des mets délicieux apparurent devant eux, mourant de faim James ne fut pas délicat et sauta sur les pommes de terre. Après s'être servis il se retourna sur Alan.
    - Alors tu es donc un petit Gryffondor ! Tu as une tête de Pouf pourtant, se moqua le brun avant de lui frotter les cheveux. Et toi Emily, je me doutais que tu allais atterrir à Gryffondor tu as quelque chose,ça se voit.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞



MessageSujet: Re: A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).   

Revenir en haut Aller en bas
 

A star shone at the hour of our meeting (ft. Alan & James).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Star Wars Pocket Models TGC
» sable, caniche star
» OUR SOLEMN HOUR
» Star Wars Starship Battle
» Vendredi des fans STAR WARS: The Old Republic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Revival :: Region of Hogsmeade :: Other Locations :: Reversing Time-